Dernières nouvellesEnvironnementPartenariat internationale

Earth Hour : impliquer la société civile dans l’économie énergétique

 Les participants à la cérémonie de l’évènement environnemental « Earth Hour », organisée samedi à Alger ont appelé à une plus grande rationalisation de la consommation des énergies, en impliquant la société civile pour atteindre cet objectif.

Dans un message adressé aux participants, le ministre de la Transition énergétique et des Energies renouvelables, Chems-Eddine Chitour, a appelé à « faire preuve d’audace, en proposant au nom de l’Algérie, non pas une heure, mais une journée de réduction de consommation d’énergie ».

Le ministre a expliqué qu’en une heure d’économie d’énergie, les habitants de la planète épargnent à la Terre l’émission de 5 millions de tonnes de CO2, au moment où ce sont 120 millions de tonnes de CO2 en moins qui seront épargnés en une journée entière, ajoutant que « nous pouvons le faire, nous devons le faire, faisons-le », en appelant les Algériens à sortir de « l’ébriété énergétique pour atteindre la sobriété énergétique ».

Pour réaliser cet objectif, les pouvoirs publics comptent mobiliser la société civile en la consultant à travers les associations, à l’instar de Sidra, l’ambassadrice de l’évènement « Earth Hour » en Algérie, qui devra sensibiliser les Algériens quant à la nécessité de rationnaliser la consommation des énergies.

Dans ce sens, le directeur général de l’Agence nationale pour la promotion et la rationalisation de l’utilisation de l’énergie (APRUE), Kamel Dali, a indiqué que son agence va s’appuyer sur l’association Sidra qui contribuera à recueillir les avis des citoyens concernant la loi de la transition énergétique que le ministère est en train de préparer et qui permettra de définir le futur modèle énergétique de l’Algérie.

Pour sa part, le directeur central recherche et développement de Sonatrach, Mustapha Benamara, a estimé que l’association Sidra permettra de transmettre un message qui alerte sur l’augmentation de la consommation d’énergie: « une hausse de 7% chaque année causera « de graves préjudices » à notre pays », a-t-il mis en garde, rappelant l’objectif, à court terme fixé par le ministère de réduire de 10% la consommation énergétique annuelle de l’Algérie.

Une convention de partenariat signée entre Sidra et Schlumberger Algérie

Cette cérémonie a vu la signature d’un protocole de partenariat entre l’association Sidra et l’entreprise Schlumberger, spécialisée dans les services pétroliers, qui porte sur la mise en place d’une série d’actions visant à promouvoir la préservation de l’environnement et du développement durable.

L’accord de partenariat a été paraphé entre le directeur général de Schlumberger Algérie, Kouider Kechiouche, et le président de l’association Sidra, Nacim Filali.

La Cheffe de la division géoscience et digital de Schlumberger Algérie, Samira Lakahal, a précisé que la combinaison du savoir faire de Sidra et sa contribution dans la vie sociale et les technologies de Schlumberger dans le domaine des énergies renouvelables permettront de réduire la consommation énergétique.

De son coté, la secrétaire générale de l’association, Meriem Chikirou, a affirmé l’importance pour Sidra et Schlumberger de sensibiliser les citoyens sur le changement de leurs comportements et sur l’importance de leur contribution à la lutte contre les changements climatiques.

APS

Author Details
Sorry! The Author has not filled his profile.
×
Sorry! The Author has not filled his profile.
Latest Posts