ActualitéDernières nouvellesEnergies renouvelables

Chitour examine la généralisation de l’utilisation des énergies renouvelables dans le secteur des affaires religieuses

 Le ministre de la Transition énergétique et des Energies renouvelables, Chems Eddine Chitour a insisté, mardi à Alger, sur l’importance de généraliser l’utilisation des énergies renouvelables et des appareils à faible consommation d’énergie, à travers les structures du secteur des Affaires religieuses et des wakfs.

Au terme de sa réunion avec le ministre des Affaires religieuses et des Wakfs, Youcef Belmehdi, au siège du ministère à Alger, consacrée à l’examen des moyens de généraliser l’utilisation des énergies renouvelables et la transition énergétique dans le secteur, M. Chitour a souligné que cette opération s’inscrivait dans le cadre des 54 engagements du président de la République, Abdelmadjid Tebboune pour se libérer de la dépendance aux ressources fossiles (hydrocarbures) et l’orientation vers les énergies renouvelables.

Pour M. Chitour, cette réunion de coordination s’inscrit dans le cadre de l’application de la stratégie d’utilisation rationnelle de l’énergie, soulignant le rôle central du ministère des Affaires religieuses qui compte un nombre important de structures à forte consommation d’énergie, notamment les mosquées.

Le ministre de la transition énergétique est revenu, en outre, sur l’importance d’utiliser l’énergie solaire et les lampes LED dans les mosquées, écoles coraniques, Instituts et différentes structures relevant du secteur des Affaires religieuses et des wakfs.

Il a proposé, dans ce sens, au ministre des Affaires religieuses d’examiner la possibilité de faire bénéficier les Imams d’une formation en matière d’utilisation des énergies renouvelables et de rationalisation de la consommation d’énergie à l’effet de les impliquer aux efforts de sensibilisation des citoyens.

Pour rappel, le Gouvernement envisage d’interdire, dans les prochaines années, l’importation d’équipements énergivores parallèlement à l’adoption d’une méthodologie permettant d’opérationnaliser progressivement la transition énergétique à l’horizon 2030.

De son côté, le ministre des Affaires religieuses et des Wakfs, Youcef Belmehdi, a indiqué que son secteur attachait une grande importance à la transition énergétique dans ses établissements, notamment les mosquées, précisant que trois (3) mosquées fonctionnent d’ores et déjà à l’énergie solaire.

Les imams seront bientôt formés dans ce domaine, a-t-il dit, soulignant le rôle de la mosquée dans la sensibilisation à l’importance de la transition énergétique.

« Il existe actuellement, au niveau national, 3.000 écoles coraniques encadrant plus d’un million d’apprenants. Celles-ci seront progressivement intégrées dans la démarche d’utilisation des énergies renouvelables », a fait savoir le ministre.

Selon lui, des articles sur l’importance de la rationalisation de la consommation énergétique et du recours aux énergies renouvelables pourraient être insérés dans les revues mensuelles distribuées aux imams, et ce, en coordination avec le ministère de l’Education nationale et d’autres secteurs.

Cette réunion entre dans le cadre des rencontres initiées par le ministère de la Transition énergétique et des énergies renouvelables avec plusieurs départements ministériels.

APS

Author Details
Sorry! The Author has not filled his profile.
×
Sorry! The Author has not filled his profile.
Latest Posts