ActualitéDernières nouvellesEnvironnement

Feux de forêts: Tipasa a enregistré le plus lourd bilan depuis 2010

 La wilaya de Tipasa a enregistré, durant l’été 2020, son « plus lourd bilan » de dégâts occasionnées par les incendies de forêts, depuis 2010, avec des pertes estimées à prés de 900 ha de végétations, a-t-on appris lundi auprès de la direction locale de la protection civile.

Selon le chargé de communication de ce corps constitué, le lieutenant Rabah Bendouha, le bilan des incendies de cette année fait état de « 882 ha de pin d’Alep, et de 87 ha de maquis détruits par les flammes, durant la période allant du 1 juin au 26 septembre courant ».

Les pertes en pin d’Alep enregistrées durant la même période de l’année dernière sont estimées, à environ 500 ha, a-t-on indiqué de même source, précisant qu’en 2012, la wilaya a enregistré une perte de prés de 600 ha de cette même espèce.

« Cet été 2020 a vu la déclaration de plus de 200 incendies de forêts, à l’origine des plus lourdes pertes enregistrées, ces 10 dernières années », a, par ailleurs, déploré le lieutenant Bendouha.

Il a déploré une véritable « catastrophe » ayant affecté, notamment, les arbres fruitiers, avec prés de13.000 arbres brûlées, et l’activité apicole avec 164 ruches d’abeilles détruites par les flammes, contre 800 arbres fruitiers brûlés durant l’été 2019.

Le même responsable a signalé la déclaration de pas moins de 14 foyers d’incendies, à travers la wilaya, durant le week-end dernier, ayant causé la perte de 56 ha de végétations. Le « plus dangereux » de ces incendies s’est déclaré à la forêt « Tarek Benziad » au mont Chenoua, où les flammes se sont étendues jusqu’aux habitations mitoyennes, contraignant les unités de la protection civile à évacuer les maisons en priorité, afin d’assurer la sécurité des citoyens.

Les pertes en couvert végétal ont été estimées à 20 ha au niveau de la forêt « Tarek Benziyad », et 17 ha à la forêt « Sid Ali Besnas » de la commune de Sidi Ghiles, a-t-on précisé.

L’extinction de ces feux et la protection des riverains a nécessité, selon la même source, la mobilisation de la totalité des unités de la protection civile de la wilaya, soutenues par la colonne mobile, et les unités de Médéa, Alger et Blida, qui se sont relayées durant prés de 24 heures de temps pour la maîtrise de ces incendies.

« Les causes de ces incendies demeurent toujours inconnues » a, en outre, souligné le lieutenant Rabah Bendouha, signalant l’ouverture d’une enquête par la gendarmerie nationale pour déterminer les circonstances et causes de leur déclenchement.

De son coté, l’opinion publique à Tipasa pointe du doigt la « mafia du foncier » comme qualifié par la population locale. Une « mafia », qui selon l’opinion publique, met le feu délibérément au niveau des forêts, aux fins de les « dénuder  » et de rendre leur « spoliation » plus facile, en devenant des terrains constructibles.

Une situation « requiert une intervention rapide des autorités locales pour mettre un terme à ces catastrophes menaçant l’écosystème dans la wilaya », selon le président de l’association de protection du consommateur et de son environnement, Hamza Belabbes.

APS

Author Details
Sorry! The Author has not filled his profile.
×
Sorry! The Author has not filled his profile.
Latest Posts