ActualitéDernières nouvellesEnvironnement

Recyclage et valorisation des déchets : accompagner les porteurs de projets

«Le ministère vous accompagne dans la réalisation de vos projets verts.» Tel est le slogan retenu par la tutelle, pour encourager les jeunes porteurs de projets parmi les universitaires, les chercheurs professionnels et économiques, et la société civile à investir dans le domaine de l’environnement.
«Cette initiative s’inscrit dans l’objectif de trouver les mécanismes à même de soutenir les meilleures idées pouvant apporter une valeur ajoutée au pays», a déclaré, hier, Fatma-Zohra Zerouati, à  l’occasion de la journée de préparation de la première rencontre nationale des porteurs de  projets dans le domaine du recyclage des déchets et des énergies renouvelables.

La ministre de l’Environnement et des Énergies renouvelables a révélé, à cette occasion, que son département a enregistré l’inscription  de 1.597 projets, via une plateforme numérique spécialement dédiée à cet effet, et affirmé que ces porteurs d’idées ont fait part de leur intention de monter des projets dans ce sens et d’investir dans le créneau liée au recyclage.

Elle a noté cependant qu’un jury composé de compétences nationales et tous universitaires devra  évaluer les projets, en tentant compte de  critères précis, dont la portée environnementale, l’aspect économique et social, et l’innovation.

«Une commission sectorielle procèdera, ensuite, à l’évaluation des projets et au choix des meilleurs, afin de leur assurer l’accompagnement et l’appui financier nécessaires», a-t-elle ajouté.

Aussi, la première responsable du secteur a annoncé la tenue, à la fin du mois en cours, d’une rencontre nationale des porteurs de projets, qui tend à mettre en contact ces porteurs de projets avec les banques et les instances locales, dans le but de «renforcer» la place de  l’économie circulaire, affirmant que plusieurs opérateurs économiques ont montré leur volonté de se lancer dans cette expérience et de concrétiser les idées de ces jeunes entrepreneurs, notamment dans les projets innovants, dans le domaine du recyclage et des énergies renouvelables. «Le secteur de la récupération des déchets et leur recyclage est très porteur et prometteur. J’invite par conséquent les jeunes, et particulièrement les universitaires, à embrasser les filières de l’environnement, afin de contribuer à l’essor économique de notre pays», a affirmé Mme Zerouati.

Il y a lieu de souligner que les projets qui vont être sélectionnés par le jury devraient porter sur deux axes essentiels. Il s’agit des énergies renouvelables et de l’économie circulaire, et ce afin de relancer le développement local, notamment dans le sud du pays et les régions enclavées. Concernant les énergies renouvelables, des projets de prédilection concernent l’alimentation des zones enclavées en énergies électrique et thermique, ainsi que dans les domaines de l’agriculture (pompage et irrigation), de l’industrie des énergies renouvelables, de traitement des eaux et de rationalisation de l’utilisation des énergies.

S’agissant de l’économie circulaire et de la valorisation des déchets, les projets présentés doivent porter sur la collecte, le tri et la transformation des déchets, le modèle de consommation et de production durable, et le développement des branches de valorisation des produits secondaires et des déchets. Notons que cette mesure incitative s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre des stratégies nationales à l’horizon 2035, tracées par le ministère de l’Environnement et des Énergies renouvelables, visant la mise en place de nouveaux mécanismes pour la réalisation de ces stratégies, basés sur la recherche scientifique et technologique, dans le domaine des énergies renouvelables et de la valorisation de l’économie circulaire.

El Moudjahid

Author Details
Sorry! The Author has not filled his profile.
×
Sorry! The Author has not filled his profile.
Latest Posts