Dernières nouvellesEnvironnement

Bordj Bou Arreridj: lancement d’un projet intégré de développement durable dans la région des Bibans

 La ministre de l’Environnement, Mme Dalila Boudjemaâ a annoncé, mardi à Bordj Bou Arreridj, le lancement d’un projet intégré de développement durable dans la région des Bibans, financé par le fonds pour l’Environnement mondial (FEM) pour un coût de 3,7 millions de dollars.

Intervenant en marge d’une visite de travail dans la wilaya, Mme Boudjemaâ a souligné que la région des Bibans située entre la commune de Theniet Ennasr (W. Bordj Bou Arreridj) et la commune d’Ighir Ali dans la wilaya de Béjaïa, a été choisie dans le cadre du plan d’aménagement du territoire pour concrétiser un projet intégré et complémentaire qu’elle a qualifié de « patrimoine local à préserver », financé par le FEM.

L’objectif de ce projet qui sera appliqué par la FAO est de « valoriser les ressources biologiques » et « préserver la biodiversité et les écosystèmes dans cette région montagneuse, en encourageant la création de coopératives génératrices de richesses, garantir des postes d’emploi et améliorer le cadre de vie des habitants de cette région », notamment les jeunes pour investir dans les ressources locales.

Concernant le problème de « l’amiante » qui continue à préoccuper certaines régions du chef- lieu de la wilaya, à l’instar d’autres régions du pays, à savoir Mascara, Gué de Constantine et Meftah (Alger), la ministre a souligné que « le problème a été pris en charge à la faveur d’un appel d’offres national ».

Mme Boudjemaâ a visité, en outre, une exposition à laquelle ont pris part des associations et des sociétés activant dans le domaine de l’Environnement, et assisté à un hommage en l’honneur des agents d’hygiène de l’Entreprise publique de gestion des Centres d’enfouissement technique (CET).

La ministre a inspecté aussi le CET des ordures ménagères dans la région de Boumergued et le projet de réalisation d’une station d’épuration.

Au Chef-lieu de la wilaya, la ministre a inspecté les travaux de réalisation d’un projet de dépollution et le lancement d’un projet de réhabilitation des décharges anarchiques pour un coût de 100 millions de DA.

APS

Author Details
Sorry! The Author has not filled his profile.
×
Sorry! The Author has not filled his profile.
Latest Posts