Dernières nouvellesPartenariat internationale

Chitour évoque la coopération bilatérale avec l’ambassadeur de la Corée du Sud

Le ministre de la Transition énergétique et des Energies renouvelables, Chems Eddine Chitour a reçu mardi à Alger  l’ambassadeur de la Corée du Sud en Algérie, Lee Eun-Yong, avec qui il a évoqué la coopération bilatérale dans le domaine des énergies renouvelables, a indiqué un communiqué du ministère.

Lors de cette rencontre, »les deux parties ont fait un tour d’horizon des relations bilatérales algéro-coréennes et ont discuté des opportunités de coopération et de partenariat dans les domaines des énergies renouvelables et du développement durable », précise le communiqué.

A cette occasion, le ministre a exposé les grandes lignes de la feuille de route en cours de réalisation par son département, en réitérant l’engagement de l’Algérie pour la réalisation de ses objectifs en matière d’efficacité énergétique et énergies renouvelables.  

Les deux parties ont discuté également de la mise en place d’un modèle énergétique à l’horizon 2030, axé notamment sur l’efficacité énergétique et les économies d’énergies, ajoute la même source.

M. Chitour a estimé que les perspectives de coopération et de partenariat entre l’Algérie et la Corée du Sud sont » prometteuses « en matière de développement de l’énergie solaire, et éolienne. Il a exprimé, dans ce cadre, le souhait et la nécessité d’accélérer la concrétisation du projet du laboratoire d’essai et de certification des équipements électroménagers en 2022.

Il a, en outre, plaidé pour le renforcement de la coopération algéro-coréenne à travers la réalisation de projets de partenariat gagnant-gagnant, notamment dans les domaines de la formation et de la recherche à l’Institut de la transition énergétique et des énergies renouvelables (ITEER), note le communiqué.

Ces recherches porteraient sur l’accompagnement dans les domaines de l’hydrogène vert et la locomotion électrique dont la Corée du Sud est un leader mondial en la matière, détaille la même source.

Pour sa part, l’ambassadeur a fait part de la disponibilité de son pays à concrétiser cette démarche et de développer une coopération plus approfondie avec l’Algérie.

Il a fait savoir que l’Algérie est un « partenaire stratégique » depuis 2006, comme l’atteste le nombre de projets réalisés entre les deux pays, à l’instar de la construction de centrales électriques avec la Sonelgaz et la coopération dans le domaine de la recherche avec le Centre de développement des énergies renouvelables (CDER) pour la formation des compétences.

Il a mis également l’accent sur les intérêts communs des deux pays dans les domaines des énergies renouvelables et l’efficacité énergétique.

Toutefois, il a réitéré l’appui de son pays à la formation et à l’établissement d’accords de coopération pour l’accueil des étudiants de l’Institut national de la transition énergétique et des énergies renouvelables (ITEER) dans les écoles et centres de formations coréennes spécialisés.

A propos du laboratoire d’essai et de certification des équipements électroménagers, l’ambassadeur a pris acte de toutes les contraintes, l’objectif étant de concrétiser rapidement ce projet.

Une réunion en visio-conférence sera tenue dans les meilleurs délais entre l’Agence coréenne et l’APRUE. L’ambassadeur a exprimé également l’intérêt de son pays de consolider ce partenariat en créant un climat propice aux nouveaux partenariats afin de tracer des axes de coopération d’autant plus que l’Algérie dispose de potentialités prometteuses dans ce domaine notamment, conclut le communiqué.

APS

Author Details
Sorry! The Author has not filled his profile.
×
Sorry! The Author has not filled his profile.
Latest Posts