Dernières nouvellesEnvironnement

Afrique subsaharienne: une reprise plus résiliente est la solution pour faire face aux phénomènes climatiques

Les dégâts durables causés par les phénomènes climatiques en Afrique subsaharienne impliquent une banalisation urgente d’une trajectoire vers une reprise plus résiliente, lit-on sur le site web du Fonds monétaire international (FMI).

A moyen terme, chaque épisode de sécheresse peut faire reculer la croissance économique annuelle par habitant de 1 point de pourcentage supplémentaire. Cet impact négatif est huit fois plus prononcé que pour un pays émergent ou en développement dans d’autres régions du globe, a averti la même source.

En d’autres termes, une reprise qui améliore la résilience sauvera non seulement des vies mais se traduira aussi par des niveaux de vie plus élevés, par des emplois de meilleure qualité et par davantage de possibilités pour tous, a souligné le FMI.

La reprise résiliente doit miser impérativement sur les investissements dans une économie numérique plus intelligente, a relevé le FMI, ajoutant qu’élargir l’accès à Internet en Afrique subsaharienne à hauteur de 10 % de la population pourrait amplifier la croissance du PIB réel par habitant de pas moins de 4 points de pourcentage.

L’accès aux nouvelles technologies peut aider les agriculteurs et les médecins et les entreprises connectées au numérique dans la région pourront employer huit fois plus de travailleurs et pourront créer des emplois à plein temps mieux qualifiés », a assuré l’institution.

« En mettant sur pieds des réseaux de téléphonie mobile de meilleure qualité ceci va donner un meilleur accès à des systèmes d’alerte avancée et à des informations météorologiques, même sous la forme de simples messages vocaux, qui permettent une agriculture plus productive et climato-intelligente », a relevé la même source.

« Pour ce faire, les mesures budgétaires et financières devront privilégier l’investissement dans les hommes et les femmes, les infrastructures et les mécanismes d’adaptation », a conseillé le FMI.

Selon cette institution, investir dans la santé et l’éducation peut donner des résultats probants en termes de croissance, de productivité, d’équité entre les sexes et de niveaux de vie. Toutefois, il faut aussi investir dans les hommes et les femmes pour renforcer la résilience.

Cependant, investir dans les ressources humaines ne se limite pas simplement à trouver de meilleures solutions pour exercer les emplois existants. Il s’agit aussi de créer de nouveaux emplois. Des emplois de meilleure qualité. C’est pourquoi il est essentiel d’investir dans les compétences numériques.

APS

Author Details
Sorry! The Author has not filled his profile.
×
Sorry! The Author has not filled his profile.
Latest Posts