Dernières nouvellesEnvironnement

Tissemsilt: le parc des cèdres de Theniet El Had, une destination touristique à promouvoir

Le parc national des cèdres de Theniet El-Had (50 km au nord de la ville de Tissemsilt), également connu sous le nom de « la forêt El-Meddad », est un exemple des multiples possibilités dont l’Algérie regorge pour le développement du tourisme interne.

Toutefois, le parc national des cèdres nécessite des actions de valorisation et de promotion, estiment des visiteurs ainsi que des spécialistes du tourisme.Malgré l’absence d’installations de services nécessaires dans cet espace touristique, on assiste, néanmoins, à un rush de visiteurs venus de différentes régions du pays.

Il s’agit d’amateurs d’aventure et de tourisme environnemental et forestier, ainsi que des amoureux de randonnées pédestres et du camping, a constaté l’APS, lors d’une visite de découverte et de promotion organisée, le week-end dernier, par le ministère du tourisme, de l’artisanat et du travail familial au profit d’agences de tourisme et de représentants de la presse.

La forêt « El-Meddad », qui abrite des cèdres d’Atlantique, est le site préféré des familles et des jeunes amateurs d’aventure, de randonnées pédestres et de camping. Ces visiteurs viennent à la recherche de repos, de promenade, de relaxation et de possibilité de profiter des merveilleux paysages naturels et de la richesse florale et faunistique de la région.

La région de « Aïn Harhara », une zone « magique » du parc national est la plus citée par de nombreux visiteurs rencontrés par l’APS.

Ramy, un amateur de camping dans les zones forestières, venu de Constantine, indique avoir préféré visiter la forêt d’El-Meddad avec ses amis car, cette forêt est « un espace regorgeant d’endroits naturels incomparables dans de nombreuses régions du pays », explique-t-il.

Le jeune touriste estime que « les différents acteurs dans le domaine doivent entreprendre des opérations de promotion effective permettant à ces espaces d’attirer les visiteurs ».

Son ami Adlane, venu de Chlef, précise que c’est la seconde fois qu’il visite cette forêt, ce qui lui a permis de découvrir une zone boisée magique. Pour lui, ces atouts naturels de valeur ont besoin de valorisation et de promotion pour permettre aux algériens de découvrir la richesse naturelle immense que recèle pays.

Adlane révèle également que « de nombreux sites naturels du pays se distinguent par des spécificités à même de transformer le tourisme interne en secteur économique important si toutes les capacités naturelles étaient bien exploitées, avec la mise en place d’une stratégie de promotion effective ».

A ce propos, le directeur du parc national de Theniet El-Had, Djelloul Louaar, déclare que la zone s’étend sur une superficie de 3.424 hectares, avec un sommet, Ras Errarit, haut de 1.787 m. Le site abrite plusieurs espèces végétales, à l’instar du cèdre d’Atlantique, le pin d’Alep, dew chênes verts et de chênes de liège, en plus de diverses plantes montagneuses.

Cet espace naturel, classé en juillet 1983 parc national, recense quelque 110 espèces d’animaux protégés, dont 17 espèces de mammifères, 3 espèces de reptiles et 30 autres d’insectes et 29 espèces d’oiseaux.

Un parc naturel à valoriser

Plusieurs projets d’investissement sont en cours de réalisation au niveau de ce parc national, ce qui se traduira par la valorisation de cette forêt, selon le directeur du tourisme et de l’artisanat et du travail familial de la wilaya de Tissemsilt.

Salah Bakel explique que de nombreux projets d’investissement dans cet espace naturel, dont un village de vacances composé de 50 chalets en bois assurant une capacité d’accueil totale de 210 lits. Le projet, qui sera livré dans un délai de 24 mois, a nécessité une enveloppe de 150 millions DA dans le cadre d’un investissement privé. Il comprend la réalisation d’une salle de conférences de 350 places et toutes les commodités d’accueil des touristes et ses visiteurs.

En outre, ce projet touristique, qui sera réalisé à l’aide de matériaux légers amis de la nature, participera à faire de cette forêt un pôle du tourisme environnemental et de montagne d’excellence.

Un camping pour les jeunes d’une capacité de 300 lits est aussi en voie de réalisation par les services de la wilaya, la commune de Theniet El-Had et la DJS locale. Il comprendra un théâtre en plein air, un stade de proximité, une salle omnisports, une piscine de proximité et une salle des conférences et de spectacles, selon la même source.

Au début de l’année prochaine, il sera procédé à l’aménagement de cinq espaces naturels à l’intérieur du parc national consacrés aux familles et aux visiteurs, selon M. Bakel. Cet espace a bénéficié également d’un projet d’aménagement d’un parcours dédié aux randonneurs et aux amoureux de la moto et des VTT.

Sur un autre plan, la maison du parc national des cèdres d’Atlantique, la direction de l’environnement et des associations environnementales locales, ont initié un programme de protection de la forêt d’El-Meddaf sur le plan de l’environnement, selon le directeur de la maison du parc national.

Outre les campagnes périodiques de nettoiement du site, la maison du parc national lancera, lors de la saison de reboisement 2020-2021, de larges opérations de plantation de cèdres d’Atlantiques, ainsi que des campagnes de sensibilisation sur la préservation de cette forêt attractive, selon le même interlocuteur.

D’autre part, des visites scientifiques de chercheurs spécialisés dans l’environnement, ainsi que des professeurs et des étudiants des universités, sont programmées, durant la prochaine année universitaire. Ces visites ont pour objectif de concrétiser des recherches scientifiques et des études sur le terrain sur le parc national d’El-Meddad.

APS

Author Details
Sorry! The Author has not filled his profile.
×
Sorry! The Author has not filled his profile.
Latest Posts