Dernières nouvellesEnvironnement

Recherche Scientifique : Le CRSTRA s’associe à l’université de M’sila

Une convention de partenariat a été signée la semaine dernière entre l’université de M’sila et le Centre de recherche scientifique et technique sur les régions arides (CRSTRA), dont le siège central est domicilié à Biskra. La cérémonie de signature s’est déroulée sous la supervision du recteur de l’université, Pr Kamel Baddari, et du directeur du CRSTRA, Kechbar Mohamed, en présence des cadres et chercheurs des deux établissements.

La convention vise la mise en place d’une station expérimentale et d’une antenne de recherche à l’université de M’sila, dont les objectifs généraux se résument à la réalisation de programmes de recherche scientifique et technique communs sur les régions arides et/ou menacées de sécheresse ou de désertification, à la réalisation de recherches sur la compréhension et la lutte contre la vulnérabilité humaine aux changements environnementaux, à la constitution d’une base de données scientifiques et techniques sur les régions arides et semi-arides. Il reste beaucoup d’inconnues en ce qui concerne les causes et les effets de la désertification, et il convient donc de renforcer la coopération nationale en matière de recherche et d’observation scientifiques.

Le chercheur du CRSTRA, Dr Djamel Berrabah, note que la désertification en Algérie concerne principalement les steppes des régions arides et semi-arides. Ces espaces stratégiques dans l’économie nationale sont soumis régulièrement à l’effet de la sécheresse, du changement climatique, du sur-pâturage et de la croissance démographique, ce qui a conduit à la dégradation des terres et à la réduction du potentiel biologique. D’après le Pr Tayeb Bensaci, chercheur en écologie et doyen de la faculté des sciences à l’université, le processus de désertification et d’ensablement progressif est, aujourd’hui, décelable au côté sud de la région de M’sila. La mise en place d’une station d’expérimentation à l’université de M’sila permettra aux équipes de recherche pluridisciplinaire des deux organismes de proposer des méthodes et des techniques en matière de réhabilitation du milieu et de gestion rationnelle des ressources naturelles, a-t-il ajouté.

A cette occasion, le vice-recteur de la recherche scientifique, Pr Brahim Bouderah, a estimé que cette convention de partenariat traduit la coordination des deux établissements pour chercher des pistes, des outils d’aide à la décision, des modèles de gestion rationnelle des ressources naturelles et des méthodes de réhabilitation des zones dégradées en adéquation avec les besoins socioéconomiques des populations locales. Pour le vice-recteur des relations extérieures, Dr Hachemi Ben Oudah, cette convention permettra d’insuffler un nouvel élan dans l’ouverture de l’université de M’sila sur son environnement socioéconomique.

El Watan

Author Details
Sorry! The Author has not filled his profile.
×
Sorry! The Author has not filled his profile.
Latest Posts