ActualitéDernières nouvellesEnergies renouvelables

L’Ecole supérieure des énergies renouvelables officiellement créée

L’Ecole nationale supérieure des énergies renouvelables, de l’environnement et du développement durable est officiellement créée. En effet, le décret exécutif portant création de cet établissement d’enseignement a été publié au journal officiel n°35.

« En application des dispositions de l’article 3 du décret exécutif n° 16-176 du 14 juin 2016, susvisé, il est créé une école nationale supérieure, dénommée ‘école nationale supérieure des énergies renouvelables, environnement et développement durable’ », stipule l’article 1 du texte.

Selon l’article 3 : « Le siège de l’école est fixé à Batna. Il peut être transféré en tout autre lieu du territoire national par décret exécutif pris sur rapport du ministre chargé de l’enseignement supérieur. »

« L’école nationale supérieure des énergies renouvelables, environnement et développement durable est placée sous tutelle du ministre chargé de l’enseignement supérieur », stipule l’article 4 du même décret.
 
L’article 5 du même texte dispose que « l’école a pour mission d’assurer la formation supérieure, la recherche scientifique et le développement technologique dans les domaines et les filières des énergies renouvelables, environnement et développement durable, notamment, le génie électrique et les réseaux intelligents, la métrologie, les énergies nouvelles et renouvelables, l’environnement, la santé publique et l’économie verte. »
En outre, l’article 6 du décret précise que le conseil d’administration de l’école comprend, au titre des principaux secteurs utilisateurs :
—le représentant du ministre de la défense nationale ;
— le représentant du ministre des affaires étrangères ;
— le représentant du ministre chargé de l’énergie ;
— le représentant du ministre chargé de l’intérieur, des collectivités locales et de l’aménagement du territoire ;
— le représentant du ministre chargé de l’industrie et des mines ;
— le représentant du ministre chargé de la poste et des télécommunications ;
— le représentant du ministre chargé des travaux publics et des transports ;
— le représentant du ministre chargé des ressources en eau ;
— le représentant du ministre chargé de la santé, de la population et de la réforme hospitalière ;
— le représentant du ministre chargé de l’environnement et des énergies renouvelables ;
— le représentant du ministre chargé de la micro-entreprise, des start-up et de l’économie de la connaissance ;
— le représentant du ministre chargé de l’agriculture et du développement rural ;
— le commissaire aux énergies renouvelables et à l’efficacité énergétique ;
— le directeur du centre de développement des énergies renouvelables ;
— deux (2) représentants des entreprises publiques économiques et/ou privées.
Algerie-Eco

Author Details
Sorry! The Author has not filled his profile.
×
Sorry! The Author has not filled his profile.
Latest Posts