Piles et batteries en Algérie : Près de 600 millions de piles dans la nature chaque année

Elles sont pourtant classées en catégorie de déchets spéciaux, le piles et batteries usagées sont abandonnées dans la nature. En plus du fait qu’elles sont toxiques pour l’humain et nocives pour l’environnement, l’économie nationale pourrait pourtant en tirer profit si une véritable stratégie de recyclage est mise en place.

On est toujours prêts à dévaler les escaliers pour aller chercher des piles neuves après avoir jeté à la poubelle celles usagées. Si cette démarche semble normale pour les uns, elle ne l’est vraiment pas pour toute personne se disant consciente. «Il faut savoir qu’une pile fournit de l’énergie électrique en transformant de l’énergie chimique.

Cette transformation met en œuvre une anode, une cathode et un électrolyte conducteur», expliquent les électriciens. Il existe plusieurs types de piles : salines/alcalines, lithium, zinc-air, argent, nickel cadmium, nickel métal hydrure… Selon son type, une pile peut contenir un ou plusieurs de ces métaux en sus du mercure et du manganèse très nuisibles à la santé humaine et animale. En effet, le nickel peut être responsable d’un eczéma ou de sinusites.

Le mercure – qui n’a heureusement pas disparu des piles bouton, présent toujours dans les commerces en Algérie – provoque des gingivites et des atteintes du système nerveux. Le cadmium qui, lui aussi, n’a pas disparu des piles bouton, est quant à lui cancérigène.

Ainsi, de l’avis des écologistes, piles et accumulateurs font partie de la classe des déchets spéciaux et n’ont rien à faire dans un Centre d’enfouissement technique (CET) pour déchets ménagers.

Ils ne doivent jamais être abandonnés dans la nature, puisqu’ils contiennent des métaux lourds et des produits chimiques qui constituent un sérieux danger pour l’environnement, notamment les eaux de surface et souterraines ainsi que les sols. Le mercure d’une pile bouton usagée est capable, selon l’Institut Bruxelles Environnement, de contaminer 400 litres d’eau ou un mètre cube de terre pendant 50 ans.

Gisement à l’abandon

Abandonné dans la nature, une pile ou un accumulateur libère son électrolyte ainsi que des métaux toxiques pour l’environnement et la santé humaine (mercure, nickel, lithium…). Certains de ces métaux sont souvent cancérigènes et peuvent créer des allergies, des troubles du système reproducteur et des effets neurotoxiques.

Cependant, ces produits toxiques peuvent générer des profits s’ils sont recyclés, au lieu d’être jetés à la poubelle ou dans la nature et gaspiller des ressources naturelles précieuses dont les piles usagers en regorgent. Selon des spécialistes en la matière, près de 75% des matériaux qui composent une pile peuvent être recyclés.

Ce sont alors des milliers de tonnes de plusieurs métaux récupérés et transformés, selon la nature de la matière et le besoin. L’Algérie a toujours été considérée comme étant un pays énergivore et grand importateur de piles et accumulateurs.

Pour preuve, les importations de piles et accumulateurs ne dépassaient pas le 1,42 milliard dinars en 2001. En 2012, elles sont passées à 6,64 milliards dinars, tels qu’affiché dans les statistiques des Douanes algériennes. Et si le recyclage des piles n’est pas encore à l’ordre du jour du ministère de l’Environnement et des Energies renouvelables, il n’en demeure pas moins que celui des batteries est déjà engagé.

Cependant, il est sujet au non-respect des conditions de récupérations et surtout au trafic dans l’exportation du plomb récupéré. Faut-il rappeler que le 21/01/2020, l’Association nationale des producteurs de batteries a tiré la sonnette d’alarme et saisi les pouvoirs publics, dénonçant les exportations frauduleuses de plomb.

Cette association professionnelle a alerté sur «le risque de fermeture de leurs usines de recyclage et l’obligation d’importer du plomb de l’étranger pour fabriquer leurs batteries si l’Etat n’intervient pas pour stopper ces exportations de plomb».

El Watan

 

Author Details
Sorry! The Author has not filled his profile.
×
Sorry! The Author has not filled his profile.
Latest Posts
    The User does not have any posts