Dernières nouvellesEnvironnement

CET DE SIDI BEN ADDA (AÏN TÉMOUCHENT) :Nouvelle station de traitement du lixiviat

Avec l’entrée en exploitation de la structure, les odeurs nauséabondes ne seront qu’un mauvais souvenir pour les habitants.

Une bonne nouvelle pour les habitants de Sidi Ben Adda et même ceux de Aïn Témouchent. En effet, ces derniers se sont toujours plaints des odeurs nauséabondes qui se dégagent du centre d’enfouissement technique (CET) implanté à Sidi Ben Adda, malgré les efforts consentis par les responsables de l’environnement à tous les niveaux, en particulier l’actuel directeur général des CET qui se démène, faut-il le reconnaître, pour épargner les riverains des désagréments provoqués par le traitement des ordures ménagères dans cette infrastructure avec le renforcement de ses équipements.

En effet, nous venons d’apprendre que les services de l’environnement s’apprêtent à lancer dans les prochains jours les travaux de réalisation d’une station de traitement du lixiviat au sein même du CET de Sidi Ben Adda. Ce liquide résiduel qui se dégage de la percolation de l’eau à travers les ordures ménagères enfouies, conjuguée à la fermentation naturelle, dont une fraction peut être soluble, rappelons-le, est à l’origine de l’émanation des odeurs nauséabondes qui se dégagent du CET en plus d’autres risques qui pourraient porter atteinte à l’environnement.

Sur ce projet, Ahmed Khaouani, directeur général des centres d’enfouissement techniques de la wilaya de Aïn Témouchent, qui a révélé l’information la presse locale, a indiqué que la très attendue station de traitement de ce liquide est une opération centralisée qui vient de recevoir le feu vert de l’autorité de tutelle pour sa réalisation dans les plus brefs délais.

Ce projet qui est destiné essentiellement pour le traitement de ce résidu des ordures ménagères sera réalisé au CET de Sidi Ben Adda, mais concernera tous les centres d’enfouissement technique de la wilaya. “Ceci permettra de traiter tous les résidus et d’éviter à ce liquide de s’infiltrer jusqu’à la nappe phréatique ou vers les oueds, et par ricochet épargner tout l’environnement immédiat des risques de pollution”, a-t-il souligné.

Ce dernier a tenu à préciser que le problème du CET de Sidi Boumediene dû au soufflement du vent en direction de l’agglomération qui a causé des désagréments à la population a trouvé solution grâce au renforcement des équipements mobiles.

Dans le même sillage, M. Khaouani a indiqué que de gros efforts ont été consentis lors de la collecte des peaux des moutons du sacrifice pour éviter l’accumulation des déchets qui auraient pu influer négativement sur l’environnement, avec l’utilisation de tous les moyens nécessaires au CET de Sidi Ben Adda. Une chose est sûre, avec l’entrée en exploitation de la nouvelle station de traitement du lixiviat, les odeurs nauséabondes émanant du CET ne seront qu’un mauvais souvenir pour les habitants.

Liberté

Author Details
Sorry! The Author has not filled his profile.
×
Sorry! The Author has not filled his profile.
Latest Posts