Dernières nouvellesEnergies renouvelablesEnvironnement

Environnement et énergies renouvelables : Coordination intersectorielle Énergie renouvelable : dissolution des entreprises activant dans ce domaine écartée

La thématique de l’environnement et du développement des énergies renouvelables a figuré à l’ordre du jour du Conseil du gouvernement qui s’est tenu, mercredi dernier. Présidé par le Premier ministre, Noureddine Bedoui, ce conseil a examiné des projets de décrets exécutifs relatifs à ce secteur en vue d’améliorer le cadre de vie du citoyen. Et à cette occasion, la ministre de l’Environnement et des Energies renouvelables, Fatma-Zohra Zerouati, a présenté un exposé visant à prendre des mesures pour préserver l’environnement, comme rapporté par l’APS. Cette présentation a comporté une série de propositions opérationnelles dans le cadre d’une stratégie globale à l’effet de promouvoir le niveau de vie du citoyen en lui assurant un environnement sain, notamment à travers la gestion intégrée des déchets, notamment par l’activation des mécanismes de contrôle de la gestion des Centres d’enfouissement technique (CET) et l’amélioration de la qualité des études relatives à leur réalisation, des schémas d’orientation des communes et des mécanismes de recouvrement de la taxe d’élimination des déchets ménagers. Il en est de même pour l’activation du tri et du transport sélectifs des déchets, outre l’institution d’une journée nationale de l’agent du nettoyage, le 20 février de chaque année, en reconnaissance au rôle prépondérant que joue cette catégorie de travailleur. Sur un autre registre, et en sus de la prise en charge des espaces verts, la ministre a annoncé la création d’un observatoire national pour la diversité biologique dotée d’un système d’alerte et évoqué l’accélération de l’installation des comités sectoriels, le renforcement de la recherche scientifique au niveau du jardin d’Essai d’El Hamma (Alger) et le jardin de Londres (Biskra) en les classant comme des jardins botaniques.

La réunion  du Conseil du gouvernement a été, par ailleurs, l’occasion d’évoquer la nécessité d’inculquer une culture environnementale auprès de tous les responsables, notamment au niveau local  à travers l’adoption de programme de formation à leur profit. Il a été, notamment, question d’examiner le décret régissant le jardin d’Essai d’El Hamma en vue de préserver ce patrimoine environnemental et l’exploiter à des fins scientifiques, renforçant, par conséquent, sa contribution au secteur de l’environnement tout en conservant son caractère particulier.  Il y a lieu de dire que ces mesures exposées ont pour objectifs d’améliorer les mécanismes de coordination intersectorielle dans le domaine environnemental, de promouvoir les énergies renouvelables, de renforcer les mécanismes de sensibilisation et d’éducation environnementale, d’accompagner les différents partenaires, d’obtenir de l’information environnementale et de créer des applications informatiques dans les domaines de vigilance et de signalement des contraventions relatives à l’environnement.

Énergie renouvelable : dissolution des entreprises activant dans ce domaine écartée

Dans ce sillage, le Premier ministre s’est félicité de la qualité des propositions opérationnelles et approfondies, affirmant que le gouvernement œuvrera à les concrétiser sur le terrain dans les plus brefs délais. Bedoui a insisté sur l’impératif de déployer tous les efforts pour surmonter les difficultés de la réalité dans laquelle nous vivons, ajoutant que l’amélioration du cadre de vie du citoyen, «ne se limite pas au secteur de l’environnement mais il est de la responsabilité de tout un chacun».

D’autre part, le ministre de l’Agriculture, du Développement rural et de la Pêche a été chargé de préparer le lancement d’une large campagne nationale de reboisement avec la contribution de toutes les autorités locales et centrales ainsi que les organisations de la société civile et les citoyens. Le Premier ministre a instruit, à ce titre, les membres du gouvernement de ne pas procéder à la dissolution des entreprises activant dans le domaine  des énergies renouvelables et existant lors de la création d’une conservation des énergies renouvelables, appelant à les préserver et les soutenir. Bedoui a également donné des instructions fermes pour la mise en place des mécanismes de suivi de l’application des programmes nationaux des énergies renouvelables au niveau de chaque secteur. Il a, à la fin, indiqué la nécessité d’utiliser les énergies renouvelables de manière exclusive en faveur de toutes les nouvelles structures éducatives et de formation ainsi que les universités à réaliser à l’avenir au niveau des wilayas du Sud. Ces instructions interviennent, faut-il le souligner, dans l’optique d’accorder un intérêt aux ressources humaines formées dans le domaine des énergies renouvelables, notamment les diplômés universitaires et des instituts en leur accordant l’opportunité d’appliquer leurs connaissances sur le terrain en les accompagnant  pour réaliser des projets d’investissement lucratifs dans ce dit domaine.

 

El Moudjahid

Author Details
Sorry! The Author has not filled his profile.
×
Sorry! The Author has not filled his profile.