ActualitéDernières nouvellesEnergies renouvelables

Sonelgaz engagée dans le programme national du renouvelable

ALGER – Le Président directeur général de la société nationale de l’électricité et de gaz (Sonelgaz), Chaher Boulakhars a déclaré mardi à Alger que le groupe public adhère pleinement au programme du gouvernement relatif au développement des énergies renouvelables.

« Les énergies renouvelables représentent certes un axe important, mais elle ne suffisent pas pour répondre à la demande croissante du marché national (+7% annuellement), il faut aussi intégrer les énergies  conventionnelles et promouvoir l’efficacité énergétique à travers la rationalisation de la consommation », a indiqué M. Boulakhars, lors d’une conférence de presse, tenu en marge de sa visite d’inspection au chantier de réalisation du nouveau siège de l’Opérateur Système (OS), filiale du groupe.

Par ailleurs, il a mis en avant le rôle « incontournable » du groupe Sonelgaz dans le développent des énergies renouvelables de part son expérience qu’il partage avec les centres de recherche et les universités.

« Aujourd’hui, a-t-il dit, les projets existants ont bel et bien été réalisés par Sonelgaz à travers sa filiale SKTM. Et bien avant, durant les années 90, notre société avait réalisé des villages solaires ».

Il a ajouté que son groupe qui travaille en synergie avec tous les intervenants souhaiterait même intervenir en tant qu’investisseur sur une partie du programme des EnR.

Dans le cadre de l’efficacité énergétique, M. Boulakhars a mentionné la joint-venture récemment crée par son groupe en partenariat avec Sonatrach pour la production d’électricité par cycle combiné.

« La production qui fonctionne avec le cycle combiné (gaz et vapeur) nous permet d’économiser plus de 30% du gaz consommé pour la production de l’électricité pour la même capacité de production », a-t-il fait valoir.

A propos du nouveau opérateur du système électrique en cours de réalisation qui sera totalement finalisé vers l’année 2022, le P-dg de Sonelgaz explique que ce nouveau système assure la gestion du système de production et de transport d’électricité en temps réel ce qui permettra d’assurer l’équilibre permanent production -consommation, expliquant que l’énergie électrique n’est pas stockable.

Ce nouveau système permet, par ailleurs, l’exportation de l’énergie électrique qui est au cœur de la stratégie des pouvoirs publics, a-t-il ajouté.

Concernant le programme de transport d’électricité pour 2021, communiqué lors de cette visite, il porte sur la réalisation de 137 ouvrages tous types confondus dont 107 ouvrages prévu avant l’été 2021.

A propos de la demande en électricité au niveau du réseau interconnecté national pour l’été prochain, il est estimée à 16.450 MW à température saisonnière et 17.300 MW à température exceptionnelle, contre 14.714 MW enregistrée durant l’été 2020 et 15.656 durant l’été 2019.

APS

Author Details
Rédactrice web, traductrice
×
Rédactrice web, traductrice