ActualitéDernières nouvellesEnergies renouvelables

Le ministre Chitour s’exprime sur l’exploitation de l’énergie solaire

Le ministre de la Transition Énergétique et des énergies renouvelables, Chems-Eddine Chitour, s’est exprimé, ce dimanche 13 septembre, sur l’exploitation de l’énergie solaire.

Invité à l’émission « LSA » de Le soir d’Algérie, le ministre des énergies renouvelables a abordé la question de l’exploitation de l’énergie solaire en Algérie.

L’Algérie possède « l’un des plus grands gisements solaires au monde. Près de 3000 KW par mètre carré et par an », a-t-il dit.

« Un Algérien consomme l’équivalent de 1500 kilowatt-heure par mètre carré par an. Un mètre carré de soleil au Sud, peut nourrir énergétiquement parlant deux personnes (…) Le kilowatt-heure solaire actuel, est moins cher que le kilowatt-heure thermique. Cela veut dire que ce serait dommage de continuer à brûler du gaz naturel », a expliqué Pr Chitour.

« Nous avons actuellement 340 MW de solaire et 10 MG d’éolien. Les modèles que nous sommes en train de faire, disent qu’il faut au minimum avoir 10 000 à 12 000 MW de renouvelable en 2030. C’est une cadence d’environ 1000 MW par an. Les 12 000 MW de renouvelable, vont nous permettre de gagner en une année, 18 milliards de mètres cubes de gaz. Je ne vais pas dépenser en allant rapidement vers le solaire. Je vais construire du solaire, et celui qui me construira, je le paie avec le gaz naturel que je n’aurais pas utilisé », a ajouté le ministre de la Transition Énergétique

« C’est ce que nous voulons faire en trouvant des partenaires capables d’accepter des formules. En tous cas, nous sommes condamnés à réussir et nous n’avons pas le choix », a-t-il souligné.

Algérie 360°

Author Details
Rédactrice web, traductrice
×
Rédactrice web, traductrice