Dernières nouvellesEnergies renouvelables

Baisse du pic de production de plus 10%

Le pic de production électrique en Algérie a enregistré une diminution de 10%, durant cette période de confinement sanitaire induite par la pandémie Covid-19, a fait état avant-hier, le Président-Directeur général (P-Dg) du Groupe Sonelgaz, société nationale de l’électricité et de gaz, Chahar Boulakhras.

La crise sanitaire que traverse le pays du fait de la propagation du Coronavirus a impacté la demande de consommation d’électricité, « qui a reculé de plus de 10% étant donné que tous les secteurs fonctionnent au minium de leurs capacités », a indiqué M. Boulakhras aux journalistes en marge d’une visite d’inspection et de travail à nombre d’infrastructures du secteur à travers le territoire de la wilaya. Soulignant le caractère sensible de son secteur, il a expliqué qu’il accompagne de par ses services tous les autres secteurs nationaux et assure aux citoyens des prestations de qualité pour pouvoir rester à la maison pendant le confinement qui s’inscrit dans le cadre de la lutte contre l’épidémie de Coronavirus.
Le P-dg a de Sonelgaz a évoqué dans ce sens «le maintien de la mobilisation des équipes de production à travers l’ensemble des stations du pays, et qui a été déclenchée au début de la propagation de cette pandémie». Affirmant que le Groupe «est en mesure de garantir toutes les demandes», il a rappelé la mise à disposition de 8.500 mégawatts, dans le cadre des mesures préventives face à la crise de Coronavirus, pour satisfaire tous les besoins et remédier à tout imprévu. Ces mesures ont atteint leurs objectifs en ce sens que, hormis de rares cas limités dans le temps, il n’y a pas eu de grandes pannes de réseau d’alimentation à travers le pays, s’est-il félicité. Sachant bien que la production d’électricité dans le pays provient majoritairement du gaz naturel à un taux de 99%, le gouvernement opte cette fois sur le renforcement de production d’énergies renouvelables afin de les intégrer dans le système électrique algérien.
Il convient de rappeler a ce sujet que le ministre de l’Energie M. Arkab a déclaré le mois passé lors de son intervention à la Chaîne I de la Radio nationale, que « l’Algérie ne souffre pas de crise de production», relevant que selon les prévisions la consommation d’électricité devrait atteindre un pic de 17.000 mégawatt durant l’été prochain. Le ministre a également annoncé la signature d’un nouveau partenariat entre la société nationale d’hydrocarbures Sonatrach et la société nationale d’électricité et de gaz Sonelgaz permettant poursuit-il la production de 4.000 mégawatts d’électricité issue des énergies renouvelables. Il a fait état d’un nouveau projet consistant à élaborer pour cette année un nouveau modèle énergétique basé sur les énergies renouvelables, outre le développement des industries manufacturières et pétrochimiques».

La Nouvelle République

 

Author Details
Sorry! The Author has not filled his profile.
×
Sorry! The Author has not filled his profile.
Latest Posts