Des mesures urgentes pour lutter contre les MTH

Mercredi 8 mai 2019

Le ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, Salaheddine Dahmoune a décidé de proposer le programme relatif à la stratégie nationale intersectorielle pour la lutte contre les maladies à transmission hydrique (MTH) en vue de le soumettre au Gouvernement pour adoption en tant que plan d’action, a indiqué mardi un communiqué du ministère.

Après avoir pris connaissance du bilan d’activités des différents secteurs dans le cadre de la mise en œuvre de la stratégie nationale qui s’étalera sur 03 ans, le ministre qui a présidé lundi la réunion de la commission interministérielle pour la lutte contre les MTH a mis en avant "l’impératif d’appliquer les mesures prises, d’évaluer leurs résultats et de poursuivre les efforts consentis". Il a également décidé de "proposer le programme relatif à cette stratégie et de le soumettre au gouvernement pour adoption en tant que plan d’action".

Par la même, il a été décidé de "charger les services du ministère des ressources en eau d’arrêter les besoins financiers pour le traitement des points noirs du réseau d’approvisionnement en eau potable, d’assainissement et la définition des priorités et la réflexion à un financement commun".

Dans le même contexte, "le ministère de l’Environnement en collaboration avec le ministère de l’Intérieur, des Ressources en eau, de la Santé et du commerce ont été chargés de prendre les mesures légales à l’encontre de 17 entreprises déversant de manière anarchique des liquides industriels polluants, prenant en considération les résultats des opérations de contrôle, tels que les décisions prises auparavant au niveau de la zone industrielle de Reghaia et d’organiser des visites d’inspection aux services de l’environnement de ces entreprises afin de s’assurer que les réserves enregistrées soit prises en charge".

Le ministre a souligné, dans ce sens, "la nécessité d’accélérer l’élaboration des deux textes relatifs à la création de la commission nationale de la lutte contre les MTH et le projet de décret modifiant le décrets relatif aux bureaux communaux d’hygiène".

En parallèle, "des programmes de sensibilisation seront appliqués à travers l’exploitation de l’ensemble des espaces d’information et l’implication de tous les secteurs concernés selon un plan de communication unifié et un dispositif de suivi continu à même de contrôler le taux d’exécution des mesures prises au niveau du ministère de l’Intérieur".

Ces décisions s’inscrivent dans le cadre de "l’intérêt accordé par le ministre de l’Intérieur à la santé publique car étant à la tête des priorités des pouvoirs publics", d’où l’impératif "d’accélérer le rythme de révision du cadre juridique et réglementaire des bureaux communaux d’hygiène et du comité national chargé de la lutte contre les MTH pour leur permettre d’accomplir leurs missions dans les règles de l’art".

A cet effet, le ministre a invité les membres du comité sectoriel à "œuvrer, de façon continue et durable, à la prise de conscience et à la sensibilisation pour préserver l’environnement en mettant à profit les médias sociaux, mais aussi à l’encouragement de toute initiative susceptible d’améliorer l’environnement et à la préservation de la santé publique".

Outre les cadres du ministère de l’Intérieur, les SG de plusieurs secteurs ont pris part à cette réunion, à savoir : les Ressources en eau, l’Environnement, la Santé, l’Agriculture, l’Habitat, l’Industrie, l’Enseignement supérieur, l’Education nationale, la Communication, les Affaires religieuses, le Commerce et le ministère des Travaux publics.

APS

Partager l'article:


Des mesures urgentes pour lutter contre les MTH

Les articles les plus récents dans 00. Actualités

Les articles les plus populaires