ENVIRONNEMENT À DRAÂ EL-MIZAN (TIZI OUZOU) Organisation d’opérations de nettoyage

Mercredi 24 avril 2019

À l’approche du mois de Ramadhan et de la saison estivale, des jeunes citoyens de la ville de Draâ El-Mizan, à une quarantaine de kilomètres au sud de Tizi Ouzou, s’organisent et s’adonnent à de nombreuses opérations de nettoyage de la ville. En effet, ont-ils souligné dans une affiche placardée depuis quelques jours déjà sur tous les murs de la ville, des actions de volontariat seront menées dans les quartiers et les cités de la ville.

D’ailleurs, les premières initiatives se sont soldées par le ramassage de centaines de sacs-poubelles de différentes ordures allant du simple carton jusqu’aux sachets en plastique, des bouteilles en verre et diverses canettes.

“Notre environnement est sale. Avec ce mouvement populaire, nous avons constaté quand même que le citoyen se soucie de tout. Alors, à défaut d’associations écologiques, nous avons décidé d’appeler tous les citoyens à prendre part à des opérations de nettoyage. D’ailleurs, notre appel a été suivi par de nombreux comités de quartier et nous pouvons dire que l’écho a été finalement favorable”, nous a déclaré l’un des initiateurs de ces actions de volontariat. Effectivement, nous avons constaté que les jeunes des quartiers de la ville se sont mobilisés comme un seul homme pour faire disparaître tout ce qui enlaidit leur environnement.

C’est le cas de la cité des 160-Logements, de la cité de l’Indépendance, du lotissement Mohamed-Belaouche et bien d’autres quartiers. Même les fidèles de la mosquée Errahma ont participé à cette grande toilette.

En plus du désherbage aux alentours de la mosquée, ils ont repeint les bordures du boulevard allant du tribunal jusqu’au centre commercial de la ville communément appelé “la foire”. Cet appel a été même entendu du côté de Boufhima, un faubourg de Draâ El-Mizan, situé sur la RN 68 en allant vers Tizi Ghennif, où des jeunes ont multiplié des opérations de volontariat ces derniers jours. D’ailleurs, ils n’ont pas attendu une aide quelconque pour acheter de la peinture et des pinceaux pour repeindre les ralentisseurs et les bordures des trottoirs. Ce geste a été bien accueilli par les usagers de cet axe routier qui traverse le village.

“C’est un geste à saluer, car il faut dire qu’avec ces bandes peintes en rouge et blanc, les ralentisseurs sont visibles de loin et les automobilistes n’ont pas à attendre jusqu’à leur arrivée tout près du ralentisseur pour freiner, ce qui permet d’éviter de nombreux accidents”, a estimé un chauffeur de taxi assurant la ligne Draâ El-Mizan-Tizi Ghennif.

De leur côté, les responsables locaux ont adhéré à ces actions en affectant tout le matériel disponible. “Nous avons mis à leur disposition des pelles, des pioches, des brouettes et nos engins. Nous encourageons de telles initiatives parce que l’APC, à elle seule, ne peut venir à bout de tous les déchets et détritus en tous genres qui sont jetés un peu partout. Nous sommes toujours disponibles à contribuer à la réussite de ce genre d’opérations”, nous a déclaré un adjoint au maire approché à ce sujet.

Ceci étant, il est attendu que les citoyens fassent preuve de beaucoup plus de civisme afin de garder les lieux propres, d’autant plus que le ville s’étend dans tous les sens avec la création de nouvelles cités et autant de lotissements.

liberté

Partager l'article:


ENVIRONNEMENT À DRAÂ EL-MIZAN (TIZI OUZOU) Organisation d’opérations de nettoyage

Les articles les plus récents dans 00. Actualités

Les articles les plus populaires