Participation de plus de 50 exposants au SPRO

Mardi 29 janvier 2019

La deuxième édition du Salon international des systèmes de sécurité, protection de l’environnement et anti-incendie (2SPRO) a été lancée lundi au Centre international des conférences Abdelatif Rahal (CIC) d’Alger, avec la participation de 50 exposants qui ont présenté leurs produits et systèmes contribuant à la réduction des accidents dus au "non respect" des normes de sécurité dans les différents projets administratifs, industriels et d’habitation.

Les exposants au salon, prévu du 28 au 31 janvier, ont présenté une panoplie d’équipements, d’outils et de dispositifs ainsi que des vêtements professionnels de prévention qui "garantissent la sécurité des professionnels dans leur lieu de travail et la protection des biens et de l’environnement".

Cette rencontre vise la sensibilisation des professionnels du secteur, en premier lieu, à l’importance de "respecter le système légal" régissant ce genre d’activité, a indiqué une responsable des relations publiques de l’entreprise M&S Pub, organisatrice du salon.

Le salon prévoit également l’organisation d’une série de conférences autour des problèmes de prévention contre les incendies et du rôle des compagnies d’assurance ainsi que des coûts de systèmes de sécurité et de protection, en sus des présentations sur la gestion de l’énergie et la prévention des séismes en Algérie.

Le spécialiste en systèmes anti-incendie, Ibrahim Hamizi a indiqué que "la sensibilisation doit toucher les entreprises activant dans le domaine de la construction" car elle réduira, ajoute-il, les dégâts matériels et humains", appelant, à ce propos, à l’insertion du plan de prévention et de sécurité parmi les premières étapes d’élaboration des projets urbains.

Et d’ajouter qu’il était impératif pour les architectes "de réfléchir davantage à des personnes qui occuperont ces logements ou infrastructures sociales", faisant allusion aux sorties de détresse et escaliers qui doivent être dans la mesure d’accueillir les personnes âgées, les enfants et les handicapés.

Il a relevé en outre la nécessité de respecter les trois principes de la construction : à savoir la facilitation de la mobilité des personnes, la réduction de la propagation d’incendies et l’aménagement d’un passage pour la Protection civile".

A l’issue de sa visite sur le terrain à plusieurs projets à travers la wilaya d’Alger, tels que la Grande Mosquée et le nouvel Aéroport international ainsi que d’autres grands chantiers, M. Hamizi a affirmé qu’il y a "effectivement une application rigoureuse des mesures de sécurité et de prévention avec la mise à contribution des services de la protection civile dans ces projets".

Evoquant le rôle de la protection civile dans le contrôle et le suivi des structures (administrations, centres commerciaux, ...), le commandant Kamel Ben Mahieddine, chef de service de prévention à la wilaya de Médéa, a déclaré à l’APS que la protection civile est "un partenaire essentiel" pour le développement et s’attèle à "l’examen des dossiers de projets futurs (établissements, logements...) pour définir les risques éventuels".

Il a fait savoir, dans ce contexte, que ce dispositif est membre dans les différentes commissions de la commune, la daïra ou la wilaya, ajoutant qu’il "veille à l’application des lois par les sociétés ayant présenté une demande officielle pour les permis de construire".

Le chargé de l’information et de la communication à l’Etablissement de gestion des centres d’enfouissement technique de la wilaya d’Alger (GECETAL), Ounissi Yacine a, pour sa part, affirmé que le travail qu’effectue l’établissement est "substantiel" pour la protection de l’environnement notamment à travers les opérations de recyclage et de récupération des déchets ménagers et la réduction des incendies.

APS

Partager l'article:


Participation de plus de 50 exposants au SPRO

Les articles les plus récents dans 00. Actualités

Les articles les plus populaires