L’Algérie veut se lancer dans le solaire pour économiser son gaz

Lundi 28 janvier 2019

Algérie prévoit de lancer dans le courant de l’année plusieurs projets dans les énergies renouvelables afin de couvrir la demande domestique en électricité et conserver son gaz naturel pour l’exportation, rapporte ce dimanche l’agence Reuters.

Le pays souhaite ainsi construire d’ici l’année 2030 plusieurs centrales solaires lui permettant de produire 22 000 mégawatts d’énergie, qui représenteraient 27% de ses besoins en électricité, alors que la production actuelle s’établit à 350 mégawatts seulement.

L’Algérie devrait donc lancer des appels d’offres aux compagnies nationales et étrangères pour installer des centrales solaires d’une capacité de 150 mégawatts, a affirmé un responsable au ministère de l’Energie cité par la source. « Nous prévoyons également des appels d’offres pour produire 2000 mégawatts avant la fin 2020 », a ajouté le responsable non identifié, sans plus de détails.

La hausse annuelle de la demande en électricité s’est établie en moyenne à 6,91% ces dernières années, et l’Algérie utilise le gaz naturel pour générer 98% de sa production d’énergie. La hausse ou le maintien de ses niveaux d’exportation de gaz et de pétrole représente une priorité pour l’Algérie, les deux denrées représentant 60% du budget et 94% des exportations, indique Reuters.

La compagnie pétrolière nationale Sonatrach a pour rappel signé en décembre 2017 un mémorandum d’entente avec la compagnie italienne Eni sur les énergies renouvelables. Ce mémorandum avait pour objectif d’identifier les sites potentiels pour la réalisation d’unités de production d’énergie solaire, de réaliser des études de faisabilité, une fois les sites sélectionnés, et d’élaborer un business model pour le développement des projets identifiés.

TSA

Partager l'article:


L’Algérie veut se lancer dans le solaire pour économiser son gaz

Les articles les plus récents dans 00. Actualités

Les articles les plus populaires