Personnes à mobilité réduite : Les espaces verts, outil thérapeutique

Lundi 31 décembre 2018

Ce jardin thérapeutique a été réalisé par le Conservatoire national des formations à l’environnement, grâce à la solidarité de plusieurs entreprises privées et publiques, ainsi que des bénévoles.

La ministre de l’Environnement et des Energies renouvelables, Fatma-Zohra Zerouati, a inauguré, hier, à l’hôpital de Ben Aknoun à Alger, le premier jardin thérapeutique, à l’échelle nationale, au profit des personnes à mobilité réduite, qui vise, entre autres, à lutter contre le burn-out des soignants et les aider à se recentrer en leur permettant de retrouver le plaisir de l’aide à autrui grâce au jardinage, comme outil thérapeutique et humanitaire, afin de maintenir les patients en activité malgré leurs handicaps, et de participer à l’amélioration de la qualité des soins et de la prise en charge des malades et leurs familles en milieu hospitalier.

Ce jardin thérapeutique a été réalisé par le Conservatoire national des formations à l’environnement, grâce à la solidarité de plusieurs entreprises privées et publiques, ainsi que des bénévoles. Ce jardin, qui s’étend sur 186 m2, s’ajoute au riche programme de l’Association des activités de jeunes et des loisirs éducatifs pour enfants, qui œuvre depuis des années au profit du service de pédiatrie de l’hôpital, ce qui a poussé les cadres du Conservatoire à soutenir et valoriser les efforts de ses membres. Ce projet pilote s’inscrit dans le cadre de la recherche scientifique du secteur de la santé, à travers l’initiation de projets environnementaux fondés sur le végétal en tant qu’allié objectif de la santé humaine et pour le bien-être.

Il permet également l’élargissement de la palette des thèmes de formations dispensées à ce jour par le Conservatoire. Plusieurs réflexions ont été proposées pour rendre la conception architecturale et paysagère du jardin attractive et fonctionnelle pour ses utilisateurs, s’agissant surtout de personnes à mobilité réduite.

L’objectif de cette initiative est de convaincre les responsables concernés de la généraliser à l’ensemble des établissements hospitaliers et para-hospitaliers. Dans une déclaration à la presse, la ministre a annoncé que la superficie des espaces verts est passée de 2 millions de m2 en 2007 à 224 millions en 2018, dont 11 millions à Alger.

Après avoir réitéré l’engagement de la tutelle de « sauvegarder cet acquis pour le citoyen », Mme Zerouati a précisé : « Nous allons continuer notre parcours pour réhabiliter les autres espaces verts à l’échelle nationale, car à chaque fois que nous élargissons les espaces verts, le champ des épidémies se restreint. » La ministre a souligné également les répercussions positives des espaces verts sur la psychologie de l’homme, et des jardins thérapeutiques qui permettent d’accompagner le soin médical du patient.

Elmoudjahid

Partager l'article:


Personnes à mobilité réduite : Les espaces verts, outil thérapeutique

Les articles les plus récents dans 00. Actualités

Les articles les plus populaires