L’ONU proclame 2020 année internationale de la santé des végétaux

Dimanche 23 décembre 2018

L’Organisation des nations unies (ONU) a proclamé 2020 année internationale de la santé des végétaux pour améliorer la sécurité alimentaire, protéger l’environnement et la biodiversité et stimuler le développement économique, a indiqué la FAO sur son site web.

L’Assemblée générale des Nations Unies vient d’approuver trois nouvelles résolutions qui constituent autant d’initiatives de sensibilisation axées sur la santé des végétaux, la sécurité alimentaire et les légumineuses c’étant deux nouvelles journées internationales et une année complète consacrées aux principaux problèmes de la sécurité alimentaire et de la nutrition dans le monde, a fait savoir la FAO.

Le 10 février marquera désormais la Journée mondiale des légumineuses, conservant ainsi l’élan positif de la campagne 2016 de la FAO organisée pour l’Année internationale des légumineuses et soulignant l’importance des légumineuses saines, nutritives, riches en protéines et fixant l’azote.

Les légumineuses telles que les lentilles, les haricots, les pois et les pois chiches ont de multiples vertus. Elles sont des sources importantes de protéines et d’acides aminés d’origine végétale pour l’alimentation humaine et offrent des services écosystémiques inestimables grâce à leur capacité à fixer l’azote atmosphérique dans les sols.

En moyenne, les céréales cultivées après les légumineuses donnent 1,5 tonne de plus par hectare que celles qui n’ont pas été plantées après les légumineuses, ce qui équivaut à l’effet qui résulterait de 100 kg d’engrais azoté.

Le 7 juin sera la Journée mondiale de la sécurité alimentaire rendant hommage à une question de plus en plus importante dans les systèmes alimentaires interconnectés d’aujourd’hui.

La FAO a noté avec satisfaction que la résolution des Nations Unies a expressément reconnu qu’ »il n’y a pas de sécurité alimentaire sans salubrité des aliments ».

Avec près de 40% des cultures vivrières mondiales perdues chaque année à cause des ravageurs, il était essentiel de sensibiliser l’opinion publique et les décideurs sur la nécessité de sauvegarder la santé des plantes, souligne la même source.

Sur le plan économique, les maladies des plantes coûtent à l’économie mondiale environ 220 milliards de dollars par an et les insectes nuisibles, environ 70 milliards de dollars.

Les aliments insalubres provoquent plus de 200 maladies dans le monde, y compris certaines formes de cancer, ce qui prouve que la sécurité alimentaire et la lutte contre la faim vont bien au-delà des problèmes de production et de distribution.

Les maladies d’origine alimentaire touchent environ 600 millions de personnes chaque année et pèsent lourdement sur la santé humaine, en particulier celle des jeunes enfants et des personnes vivant dans les régions du monde à faible revenu.

De plus, les aliments sains contribuent positivement au commerce, à l’emploi et à l’atténuation de la pauvreté, affirme la FAO.

Algerie360°

Partager l'article:


L’ONU proclame 2020 année internationale de la santé des végétaux

Les articles les plus récents dans 00. Actualités

Les articles les plus populaires