Conférence-Débat : Changements Climatiques : de la science aux enjeux géostratégiques. Cas de l’Algérie animée par le Directeur du CDER à l’Université de Constantine 1.

Dimanche 9 décembre 2018

Dans le cadre des Soirées Scientifiques qu’organise la Direction Générale de la Recherche Scientifique et du Développement Technologique (DGRSDT), Qaâda Science, le Directeur du CDER Pr Noureddine Yassaa a animé le jeudi 6 Décembre 2018, 19h-21h30, à l’Université de Constantine 1 Frères Mentouri, une Conférence-Débat autour des Changements Climatiques : de la Science aux Enjeux Géostratégiques. Cas de l’Algérie. Ci-après ses principales recommandations pour développer la Science du Climat en Algérie :

1- Élaborer des programmes de recherche dans la science du climat dans les volets : bases physiques du climat (études expérimentales, mesures et observations, modélisation et projections à court, moyen et long termes) ; études des scénarios socio-économiques comptables avec les engagements de l’Algérie dans le cadre de l’Accord de Paris ; évaluation des impacts et des risques liés au dérèglement climatique et cartographier la vulnérabilité des territoires ; les mesures d’adaptation et les capacités de résilience ; évaluation des inventaires des émissions de gaz à effet de serre en Algérie et développer/adapter des solutions technologiques de réduction de leurs émissions dans les différents secteurs (énergie, transport, habitat, industrie, ...) développement des énergies renouvelables, de l’efficacité énergétique et des nouvelles solutions de climat engineering (captage et stockage de carbone,....) ;

2- Élaborer des offres de formation dans la science du climat dans nos universités, et ce, dans les paliers licence, master et doctorat ;

3- Améliorer la visibilité de notre recherche à l’international à travers l’encouragement de la recherche d’excellence et la publication des résultats dans les revues de renommée internationale et indexées dans la base de données Web of Science ;

4- Contribuer à la production des reconnaissances à l’échelon international en mettant l’accent sur le "down-scaling" national, sous-régional et régional ;

5- Renforcer la coopération régionale, sous-régionale et internationale et connecter nos laboratoires et chercheurs aux réseaux internationaux ;

6- Développer des stratégies (e.g. formation) permettant à nos institutions de recherche de bénéficier des aides et des financements internationaux pour le renforcement des capacités, le transfert de connaissance, de savoir faire et de technologies et le partage des expériences et de bonnes pratiques ;

7- Encourager la participation de nos chercheurs dans les grands forums, conférences et conférences des parties (COP),...

8- Encourager nos chercheurs et experts à siéger dans les instances internationales traitant de la problématique des changements climatiques ;

9- Encourager nos chercheurs à participer aux activités du GIEC : Lead Author, Coordinator Lead Author, Contributor, Review Editor, Chapter scientist, Review Expert, Scoping Meetings, ....

10- Créer un Groupe d’experts algériens sur l’évolution du climat, une sorte du GIEC-Algérie, pour évaluer régulièrement l’état des connaissances sur les bases physiques des risques de changement climatique dû à l’influence humaine, ses impacts potentiels, et les options d’adaptation et d’atténuation.

Partager l'article:


Conférence-Débat : Changements Climatiques : de la science aux enjeux géostratégiques. Cas de l’Algérie animée par le Directeur du CDER à l’Université de Constantine 1.

Les articles les plus récents dans Evènements

Les articles les plus populaires