Bouira : Une formation pour la protection de l’environnement

Mardi 4 décembre 2018

La maison de l’environnement de la wilaya de Bouira a abrité depuis 10 jours, une session de formation au profit des journalistes qui s’intéressent au domaine de l’environnement et du développement durable, en vue d’une spécialisation ou d’un engagement sur les questions environnementales. Ainsi, un nombre de 15 journalistes activant sur le territoire de la wilaya de Bouira, et représentant différentes structures médiatiques (audio, audiovisuel, presse écrite et presse électronique), a été retenu.

La responsable de l’annexe de la maison de l’environnement, Mme Samia Boussaid, dira à ce sujet : « En effet, le conservatoire national des formations à l’environnement organise un programme de formation au profit de journalistes et reporters des structures médiatiques dans le domaine de l’environnement et du développement durable.

Afin de garantir une formation solide au bénéfice des journalistes, nous avons procédé à la prospection des formateurs spécialisés au niveau de la wilaya de Bouira, nous avons mis en place une base de données des formateurs spécialisés dans les domaines ciblés pour la formation, c’est-à-dire l’économie verte et les énergies renouvelables, l’éducation environnementale pour un développement durable, la conservation de la biodiversité, les productions propres et la consommation durable et la gestion intégrée des déchets. » Notre interlocutrice ajoutera « des enseignants chercheurs, des docteurs d’Etat dans le domaine de l’environnement encadrent cette formation de 10 jours. »

Les journalistes nous ont fait part de leur agréable impression sur le plan commodités et facilités dans le travail. « Bien que la formation leur paraît quelque peu épuisante par moments, d’après leur appréciation, notamment pour ce qui est de certains thèmes nécessitant plus d’éclaircissements pour s’y attarder, mais les meilleurs conditions, l’ambiance et la communion présentes, déteignent sur la fatigue » a plaidé le directrice de la maison de l’environnement.

Ainsi, 5 thématiques liées au domaine de l’environnement ont été programmées pour être développées dans le fond, durant les 10 jours de formation. Un journaliste a tenu à donner son avis cette session de formation, « se spécialiser en journalisme environnemental est très captivant pour moi, d’autant plus que ce domaine relève de mes plus grandes préférences, et j’y traite très souvent, de manière passionnante, des thèmes en rapport à l’environnement. » Un autre journaliste en formation a une autre vue de ce stage, en soutenant aborder le fait de transmettre un message au grand public. Sur cette portée, il dira « durant cette formation il y a eu la vulgarisation des informations techniques dans le domaine de l’environnement que nous ignorions auparavant.

De la sorte, une fois ces informations techniques assimilées, il est de notre devoir de les diffuser à un large public, afin de provoquer une action forte parmi les citoyennes et citoyens, sur les dangers réels d’atteinte à l’environnement, »

En somme, l’enjeu important de cette formation, est de former des journalistes dans le domaine environnemental qui fait défaut. Il s’agit également de sensibiliser les lecteurs sur les risques environnementaux. Voire former les nouvelles générations « qui ne sont pas polluées » au respect et à la protection de l’environnement.

Algerie 360°

Partager l'article:


Bouira : Une formation pour la protection de l’environnement

Les articles les plus récents dans 00. Actualités

Les articles les plus populaires