startups dans les énergies renouvelables : huit projets retenus pour la finale

Dimanche 2 décembre 2018

Huit projets ont été sélectionnés, ce jeudi , à l’issue du concours lancé par le Centre de développement des énergies renouvelables (CDER), pour la création de startups dans les énergies renouvelables. Appelé "DZ Clean Energy Challenge Days", l’initiative a été organisée au sein de l’Unité de développement des équipements solaires du CDER (UDES) à Bousmail.

parmi les 17 projets exposés, les membres du jury, constitués d’experts et de chercheurs dans le domaine des énergies renouvelables, ont retenu huit propositions de projets, porteurs de solutions à plusieurs soucis écologiques et énergétiques. Ils se sont basé sur quatre critères, à savoir, la faisabilité du projet, la qualité de la présentation la viabilité économique et la valeur ajoutée..

Parmi les idées les plus innovantes et prometteuses figurent le "prope-tech, smart waste management, dans le cadre de smart-city, proposée par Chagar Samy. Le deuxième est un projet de conception d’une fenêtre avec des volets, à rideaux chauffant par l’énergie solaire, présenté par Alliane Khaled. Le troisième consiste à la réalisation de benne à ordure intelligentes, dans le cadre de l’écosystème, développé par Imene Azzazga, de l’université de Constantine. Ahlam Fenane, jeune architecte a, quant à elle, exposé le smart Banq. Il s’agit d’un banc public, équipé de panneaux voltaïques, pour emmagasiner l’énergie solaire. les utilisateurs pourront utiliser cette énergie, pour le rechargement de leurs appareils téléphoniques et électroniques. Et pour rentabiliser ce banc, deux écrans sont ajustés, offrants aux annonceurs des espaces publicitaires.

Le smart light, le Dgibanc, la plate forme modulaire connecté pour un contrôle et le kits biomasse dechenergy sont également des idées novatrices retenues, pour la finale, au cours duquel trois meilleurs projets sont choisis pour financer leurs concrétisation.

Le Pr Yassaa, directeur du centre de développement des énergies renouvelables s’est déclaré très impressionné par la qualité des projets, surtout qu’ils portent sur divers thématiques telles l’énergie solaire aux solutions smart et la protection de l’environnement.

Selon lui, ces projets sont " frontales aux besoins de la société", notamment celles relative à l’éclairage public, qui coûtent énormément aux collectivités locales, la valorisation des déchets, le dessalement de l’eau de mer, le système de l’irrigation.

Il affirme que plusieurs investisseurs et sponsors de l’évènement sont d’ores et déjà prêts à sponsoriser certains concepts. Citons à titre d’exemple Algéria energy company, qui affiche un grand intérêt au projet de dessalement, lequel nécessite une grande quantité d’énergie.

Le Pr Yassa a également salué tous les participants, venus des différentes régions du pays, même du sud. Cela reflète, estime-t-il, "l’intérêt porté par nos jeunes à ce genre d’initiative, qu’il compte refaire prochainement".

le Dr El Amin Kouadri Boudjelthia, maître de recherche, chef de département des nouvelles technologies explique que Les candidats retenus pour participer à la finale samedi, vont suivre un coaching, qui va couvrir l’ensemble des aspects de l’entreprise, entre autres, le juridique, financier, le business plan, business modèle... Une deuxième présentation est faite samedi, où trois gagnants seront sélectionnés, ce samedi (1er décembre 2018).

Selon le Pr Selami, responsable au CDER, "le défi est énorme, car nous avons pris un retard significative, dans le domaine des énergies renouvelables", ajoutant que " L’Algérie affiche 0 startups". Il rappelle que sur instruction du Président de la république "la parole est donnée aux jeunes générations et aux femmes porteurs d’idées innovantes, pour sortir de la forte dépendance aux énergies naturelles". Il affirme qu’il y a tout un programme de suivi et d’accompagnement, pour encourager les jeunes créateurs.

Il ne manquera pas de faire appel à la communauté algérienne établie, à l’étranger, pour laquelle, dit-il, "nous manifestions un intérêt particulier. nous les encourageons à proposer leurs projets novateurs, qui puissent être exploitées chez nous". défendre les potentialités nationales et les valoriser.

mettant en exergue les potentialités que recèle notre pays, il s’adresse aux jeunes challengeurs : "Vous avez tout un marché pour intégrer les énergies renouvelables, notamment dans les édifices publics, au cours des trois prochaines ; une période de transaction"

Les DZ Clean Energy Challenge Days verront la participation a été lancé en août dernier, suite à quoi 68 jeunes porteurs de projets ont postulé. Parmi ces derniers 19 ont été sélectionné pour le premier round, dont deux ont désisté.

Sud Horizons

Partager l'article:


startups dans les énergies renouvelables : huit projets retenus pour la finale

Les articles les plus récents dans 00. Actualités

Les articles les plus populaires