Investissement énergétique : Sonatrach signe trois contrats avec ENI

Dimanche 25 novembre 2018

La relation entre la compagnie nationale des hydrocarbures Sonatrach et l’italienne Eni vient de se consolider davantage, à la faveur de la signature hier de trois nouveaux accords de partenariat dont l’aboutissement certifie d’un rapprochement sans précédant entre les deux compagnies énergétiques. Deux des trois contrats signés portent sur l’optimisation de l’exploitation des énergies renouvelables, dans le domaine du solaire plus précisément. Le troisième contrat se décline sous forme d’avenants aux contrats de recherche et d’exploration du pétrole, lesquels contrats signés entre Sonatrach, ENI le 29 octobre dernier, concernent les trois périmètres de recherches situés au nord de Hassi Berkine dans la wilaya de Ouargla.

La cérémonie de signature de ces accordes a eu lieu en fin d’après-midi d’hier au siège de la direction générale de Sonatrach en présence de son PDG M. Abdelmoumen Ould Kaddour son homologue le PDG d’Eni M. Claudio Descalzi ainsi que le DG d’Alnaft (Agence nationale pour la valorisation des ressources en hydrocarbures) M. Arezki Hocini. Dans les détails, les deux contrats signés dans le créneau des énergies renouvelables se rapportent pour le premier au lancement d’un projet de recherche et développement pour la réalisation d’un laboratoire de recherche intelligent ainsi que l’identification de solutions et application innovantes devant être utilisées au niveau des installations pétrolière et gazière de Bir Rebaa Nord (BRN) dans la wilaya de Ouargla.

La réalisation de ce laboratoire intelligent est un autre acquis qui s’ajoute à la centrale photovoltaïque de 10 mégawatts qui sera inaugurée aujourd’hui au niveau du même gisement BRN, située à quelques encablures de la frontière algéro-tunisienne. Toujours dans le domaine des énergies renouvelables Sonatrach et ENI ont signé un second contrat portant la concrétisation d’un plan de solarisation des installations industrielles de Sonatrach, ce qui permettra la récupération des quantités importantes de gaz à introduire dans le circuit de la commercialisation, lesquelles quantités oscillant entre 5 à 7 milliards de m3 annuellement, selon les estimations de M. Ould Kaddour. Dans ses propos, il a surtout mis l’accent sur la confiance placée par le gouvernement en la Sonatrach pour le développement des énergies renouvelables.

A travers le plan de solarisation qui sera concrétisé avec le partenaire ENI, l’objectif gagé porte sur le développement de 300 mégawatts, indique-t-on. Dans sa nouvelle stratégie de développement inscrite à l’horizon 2030, Sonatrach prévoit de produire 1 gigawatt d’ici l’échéance fixée, précisera M. Ould Kaddour. Il se dit par ailleurs convaincu que les ressources énergétiques dont dispose le pays sont loin d’être exploitées de manières efficiente. Il sollicite ainsi l’ensemble des partenaires de Sonatrach pour le lancement des projets d’investissements dans les domaines non encore inexploré.

L’optimisation de la production gazière et la promotion de la commercialisation de cette ressource à l’international sont inscrites par ailleurs à titre d’objectifs stratégiques dans la nouvelle « feuille de route » portant sur le redéploiement de Sonatrach à court et à long termes. « On veut définitivement ancré l’Algérie comme un pays gazier », dira M. Ould Kaddour.

Elmoudjahid

Partager l'article:


Investissement énergétique : Sonatrach signe trois contrats avec ENI

Les articles les plus récents dans 00. Actualités

Les articles les plus populaires