Conjoncture : Une vision de long terme

Mardi 6 novembre 2018

Le partenariat économique entre l’Algérie et l’Italie est appelé à connaître un nouvel élan dans le sillage de la visite officielle effectuée, hier, dans notre pays, par le président du Conseil des ministres italien, Giuseppe Conte. Une visite qui marque une évolution qualitative et constante des relations bilatérales et qui traduit, par la même occasion, la détermination des deux parties quant à construire une coopération diversifiée, notamment dans le secteur de l’industrie, conformément aux recommandations contenues dans le mémorandum d’entente, et de coopération industrielle et technologique, signé en marge du sommet algéro-italien, tenu en novembre 2012.

En fait, les relations économiques algéro-italiennes, inscrites dans une vision de long terme, se sont orientées, ces dernières années, vers l’investissement productif dans le cadre des objectifs assignés à la nouvelle stratégie économique adoptée par l’Algérie. Aussi, l’intérêt porté par les entreprises italiennes à cette dynamique de diversification soutenue par le gouvernement algérien traduit l’adhésion des opérateurs italiens aux efforts de notre pays pour opérer sa transition vers un nouveau modèle de croissance, hors hydrocarbures, en favorisant davantage le développement de partenariats durables à intérêts communs, et l’option pour des joint-ventures dans le cadre des dispositions de la loi régissant l’investissement. Une complémentarité qui sera promue à travers « la concrétisation de plusieurs projets économiques », avait déclaré dans ce sens, l’ambassadeur d’Italie en Algérie, Pasquale Ferrara.

Le diplomate italien avait fait part, dans ce contexte, de volonté commune pour développer « cette coopération équilibrée » dans les deux sens, en particulier, dans le domaine industriel où la technologie et le savoir-faire italiens sont fortement sollicités, dans cette phase. Le représentant de la diplomatie italienne a souligné, en juin dernier à Rome, lors d’une conférence sur l’immigration, que son pays était disposé à se développer davantage en Algérie, avec un potentiel dans les domaines des énergies renouvelables et de l’agro-industrie ainsi que dans les secteurs traditionnels de l’énergie, où l’Italie reste un partenaire potentiel de l’Algérie, de la technologie et de la construction.

A ce propos, l’Algérie et l’Italie, qui s’entendent sur les mêmes objectifs, n’ont de cesse d’exprimer leur engagement à œuvrer pour hisser leur coopération économique au niveau de l’excellence de leurs relations politiques par l’intensification des échanges à tous les niveaux.

El moudjahid

Partager l'article:


Conjoncture : Une vision de long terme

Les articles les plus récents dans 00. Actualités

Les articles les plus populaires