Algérie : appel à la création d’une charte de gestion des réserves hydriques souterraines

Jeudi 18 octobre 2018

Les participants à une journée d’étude sur “la gestion de la ressource hydrique souterraine” organisée à Adrar, ont mis l’accent sur l’intérêt de création d’une Charte de gestion de ces réserves hydriques. Les participants à cette rencontre tenue à l’université d’Adrar à l’initiative de l’Agence du bassin hydrographique du Sahara (ABH-S, basé à Ouargla), ont souligné l’importance d’une Charte de gestion de la ressource hydrique souterraine qui aidera au règlement des dysfonctionnements dans l’exploitation de cette ressource vitale. La nécessité de recenser les forages réalisés anarchiquement et sans autorisation, voire même les forages autorisés et réalisés de manière non conforme aux normes d’usage, de sorte à permettre une exploitation rationnelle des eaux souterraines, a été soulignée lors de la rencontre. Les participants, entre chercheurs et représentants des services de gestion des ressources en eau, de l’urbanisme, des collectivités locales et de l’environnement, ont soulevé un projet de gestion des aquifères souterrains, appelant, entre autres, à réactiver les plans de réhabilitation du système hydraulique traditionnel des foggaras. Ils ont plaidé, à ce propos, pour la valorisation du rôle de l’Observatoire des Foggaras, créé en 2012, de manière à déployer davantage d’efforts dans le domaine des statistiques et de la sensibilisation. Cette journée d’étude vise à sensibiliser les différents acteurs concernés sur la préservation de la ressource hydrique souterraine, au regard de la multiplication des aspects de pollution et d’exploitation anarchique et abusive de l’eau, du fait d’un accroissement de la demande, constituant ainsi un “défi” direct sur les réserves hydriques souterraines, au double plan qualitatif et quantitatif. Les travaux de cette journée d’étude ont été couronnés par un plan d’action à soulever aux autorités locales pour sa valorisation, sachant qu’il renferme des volets de sensibilisation ciblant les agriculteurs, les industriels et les citoyens. Le plan d’action prévu comprendra également les modalités de préservation de la ressource hydrique souterraine en recourant à un usage scientifique et rationnel des fertilisants et en évitant les rejets anarchiques de déchets et leur effets préjudiciables sur les eaux souterraines, selon les organisateurs.

Maghreb Emergent

Partager l'article:


Algérie : appel à la création d’une charte de gestion des réserves hydriques souterraines

Les articles les plus récents dans News

Les articles les plus populaires