Produits de la recherche scientifique : des inventions signées par des chercheurs algériens

Dimanche 8 juillet 2018

Le Salon national des produits de la recherche scientifique, dont la clôture est prévue mercredi, a été marquée par une exposition d’inventions purement algériennes, en l’occurrence des voitures électriques et des drones réalisés par des chercheurs algériens.

Le stand réservé aux inventions algériennes signées par des chercheurs issus des différents centres nationaux de recherche, où était exposée particulièrement une petite voiture électrique, a vu un rush des jeunes, curieux de découvrir des nouveautés purement nationales.

L’inventeur de cette voiture, Touaba Oussama, ingénieur chercheur au niveau de l’unité de recherche en énergies renouvelables à Adrar a affirmé que sa voiture n’était pas un véhicule hybride mais électrique à 100%.

En dépit de sa forme qui parait primitif, ce "petit monstre" de 200 kg seulement, fabriqué à base d’aluminium, peut atteindre une vitesse de 200 Km/h s’il était équipé d’une batterie en lithium, a assuré le jeune inventeur qui a relevé avoir recouru à des batterie en plomb qui ont réduit la vitesse supposé de son invention et limita son efficacité.

Sur le plan confort, cette petit voiture de deux places n’a rien à envier aux voitures "réelles" et possède un système de conduite automatique et un système d’éclairage innovant.

Outre le fait qu’elle soit écologique, cette voiture peut se vanter de son petit gabarit qui facilite son stationnement, notamment dans les zones encombrées.

Dans le domaine de l’aviation, l’Algérie a fabriqué son premier drone, réalisé en plusieurs exemplaires par des chercheurs du Centre de recherche en technologies industrielles (CRTI).

Après "Amel I" et "Amel II", premiers avions de ce genre réalisés en Algérie, un troisième prototype doté d’un moteur électrique a été développé, explique Hamouda Amirouche, chargé du suivi scientifique et technique au niveau du centre, faisant état, dans ce sens, d’un quatrième modèle qui pourra décoller et atterrir horizontalement.

Sur l’objectif de ces inventions, M. Amirouche a fait savoir qu’elles étaient destinées principalement à la sécurisation des infrastructures industrielles, mais peuvent être adaptées et développées en fonction du cahier de charges.

En matière d’énergies renouvelables, une équipe de chercheurs de l’Unité de développement des équipements solaires,conduite par Dr. Fathi a inventé un système innovant destiné au nettoyage et à l’auto refroidissement des panneaux photovoltaïques.

Ce système qui a reçu le brevet d’invention courant 2018 repose sur un dispositif qui lance le refroidissement automatique des panneaux dès qu’ils atteignent une température donnée, outre un nano de nettoyage qui se déclenche dès qu’un niveau élevé de pollution à la poussière est enregistré.

Partager l'article:


Produits de la recherche scientifique : des inventions signées par des chercheurs algériens

Les articles les plus récents dans News

Les articles les plus populaires