Algérie-Arabie Saoudite : Soutenir la cadence des IDE

Dimanche 24 juin 2018

Dans le cadre de sa stratégie économique nouvelle, l’Algérie s’est orientée vers l’option qui consiste à privilégier l’investissement productif, notamment direct étranger (IDE), dans des secteurs stratégiques préalablement ciblés. Une approche qui, dans le contexte actuel, exige l’apport de capitaux externes et le recours à des partenariats sous les formes prévues par la réglementation et les lois en vigueur.

L’Arabie Saoudite, l’un des pays intéressés par le marché algérien compte s’investir dans cette démarche sur la base des principes de rentabilité et de réciprocité des avantages. Dans cette otique, une délégation d’hommes d’affaires algériens prendra part à la “Journée sur l’investissement en Algérie” organisée, le 09 Juillet prochain, à Riyad par leurs homologues saoudiens.

Un évènement organisé par l’agence nationale de développement de l’investissement en collaboration avec l’autorité générale de l’investissement en Arabie Saoudite (SAGIA) et, qui intervient en application des recommandations issues des travaux de la 13e session de la Commission mixte algéro-saoudienne tenue les 17 et 18 Avril 2018 à Riyad (Arabie Saoudite et dont les travaux se sont soldés par la signature de trois accords dans les domaines de l’investissement.

Cette journée verra la participation de représentants institutionnels, entre autres, des représentants du ministère de l’industrie et des mines, des opérateurs économiques et des investisseurs des deux pays, et sera consacrée à la présentation des opportunités d’investissement et de partenariat en Algérie, notamment dans les secteurs de l’Agriculture, l’industrie, les énergies renouvelables, le tourisme et les TIC.

La présentation des offres de projets par les entreprises algériennes participantes à cet événement.

La 11ème réunion du Conseil d’affaires algéro-saoudien (du 16 au 18 avril 2018 à Ryad) en Arabie saoudite, tenue en marge de la 13ème session de la Commission mixte algéro-saoudienne avait justement consacré l’ordre du jour au suivi de l’évolution des dossiers de partenariat sur la base des accords paraphés entre des entreprises des deux pays. Les deux parties avaient également souligné cette nécessité de poursuivre les efforts pour mettre en œuvre les actions projetées et concrétiser la volonté des hautes autorités des deux pays, de consolider les liens de partenariat conformément aux engagements tenus.

Il s’agit aujourd’hui d’ouvrir la voie à de nouvelles perspectives de coopération mais aussi d’élargir son champ d’intervention. En effet, le niveau de la coopération économique, entre l’Algérie et l’Arabie Saoudite n’a pas encore atteint ses objectifs encore moins le potentiel réel en matière d’investissement.

Les autorités algériennes qui ont adapté la législation régissant l’investissement et concouru à l’amélioration du climat des affaires dans le pays attendent des partenaires saoudiens des investissements « réels et efficaces ».

Conscients de cette nécessité de développer une base de coopération interarabe dans cette phase précise, l’Algérie et l’Arabie Saoudite ambitionnent de porter le volume de leurs échanges et celui des investissements à près de 15 milliards de dollars au cours de la prochaine décennie. Pour rappel, 8 mémorandums d’entente et 16 accords de partenariats dont la création des sociétés à capitaux mixtes, ont été signés entre les deux parties, lors de la 12éme session de la commission mixte algéro-saoudienne qui s’est tenue à Alger le 16 février 2017.

D. Akila. El Moudjahid.

Partager l'article:


Algérie-Arabie Saoudite : Soutenir la cadence des IDE

Les articles les plus récents dans News

Les articles les plus populaires