Rapport 2018 sur les énergies renouvelables du réseau d’experts REN21 : l’Algérie au TOP des pays africains

Lundi 4 juin 2018

Le rapport 2018 sur les énergies renouvelables du réseau d’experts REN21 (Renewable Energy Policy Network for the 21st Century), publié aujourd’hui, indique qu’une capacité record d’énergie renouvelable a été installée en 2017 dans le monde propulsée par la baisse des coûts du photovoltaïque et de l’éolien, désormais de plus en plus compétitifs que les combustibles fossiles.

Les énergies renouvelables ont encore battu un nouveau record en 2017 avec 178 GW de nouvelles capacités de production installées dans le monde, soit une progression de 9 % sur un an.

En 2017, les énergies renouvelables ont représenté 70% des ajouts nets à la capacité de production mondiale, dépassant ainsi les nouvelles capacités utilisant les ressources fossiles et nucléaires jumelées, indique le rapport.

La capacité totale de production d’énergie renouvelable à l’échelle mondiale, y compris hydroélectrique, est passée de 2017 GW en 2016 à 2195 GW en 2017.

La Chine suivie des Etats-Unis, du Brésil, de l’Allemagne puis de l’Inde sont les pays ayant le plus de capacités installées cumulées en énergies renouvelables dans le monde. Concernant Afrique, le rapport indique que l’Afrique du Sud (1.8 GW) et l’Algérie (environ 0,4 GW) sont les deux pays possédant le plus de capacités installées à la fin 2017.

En matière d’investissement, les énergies renouvelables et les carburants propres ont atteint près de 279 milliards de dollars, contre 274 milliards de dollars investis en 2016. Ceci représente plus que le double des investissements consentis pour le fossile et le nucléaire réunis et plus que le triple si l’hydroélectricité est incluse. La Chine suivie des USA, du Japan, de l’Inde puis de l’Allemagne sont les pays ayant le plus investi dans le renouvelable en 2017.

La puissance additionnelle installée en photovoltaïque (98 GW) est en croissance de 29 % par rapport à 2016 alors que pour l’éolien (52 GW) les nouvelles capacités installées ont régressé de 4 %.

Dans certains cas, l’énergie solaire photovoltaïque et l’énergie éolienne onshore ont atteint des prix record dans les appels d’offres nationaux et se sont révélés compétitifs par rapport à toutes les autre technologies énergétiques conventionnelles.

En matière de chauffe-eau solaire, une capacité de 35 GW(th) a été installée en 2017 portant la capacité mondiale installée à 472 GW(th).

Dans le secteur du transport, responsable d’environ 29 % de la consommation d’énergie finale dans le monde, les énergies renouvelables n’ont fournit que 2,9 % d’énergie sous forme de biocarburants et 1,4 % sous forme d’électricité.

Malgré que la croissance de l’électricité renouvelable est réjouissante et contribue fortement à la transformation du secteur de l’électricité, le groupe d’experts REN21 se dit préoccupé par l’absence de changements notables dans les secteurs du transport, du froid et du chauffage.

Enfin, il convient de rappeler, que le Centre de Développement des Energies Renouvelables contribue régulièrement à l’élaboration de ce rapport annuel.

Samy Bouchaib. Membre du réseau REN21

Partager l'article:


Rapport 2018 sur les énergies renouvelables du réseau d’experts REN21 : l’Algérie au TOP des pays africains

Les articles les plus récents dans News

Les articles les plus populaires