Environnement : Des projets de partenariat algéro-allemands dans l’industrie verte

Lundi 25 janvier 2016

Le directeur central au ministère des Ressources en Eau et de l’environnement, Samir Grimes, a estimé que la réalisation de projets pilotes algéro-allemands dans l’environnement, lancés en 2013, devrait aboutir à la création d’une industrie verte algérienne.

"Plusieurs projets pilotes, lancés en Algérie depuis fin 2013 par le biais de l’Agence de coopération internationale allemande pour le développement (GIZ), vont permettre la création d’une filière verte à travers un réseau de microentreprises activant dans la valorisation de déchets et la protection de la biodiversité", a indiqué M. Grimes à la presse en marge d’une journée d’information organisée par GIZ.

Il s’agit essentiellement de trois projets pilotes qui portent sur la gestion des déchets, la gouvernance environnementale et biodiversité et l’adaptation au changement climatique.

Pour le projet lié à la gestion des déchets ménagers et assimilés dans la wilaya d’Annaba, il s’agit de rendre plus efficace le dispositif réglementaire et organisationnel actuel, a expliqué le même responsable.

Ce programme prévoit l’amélioration des capacités humaines, institutionnelles (nationales et régionales) ainsi que les entreprises gestionnaires pour la mise en oeuvre d’une gestion intégrée des déchets et créatrices d’emplois.

M. Grimes a souligné, à cet effet, l’intérêt croissant des investisseurs nationaux pour la revalorisation et le recyclage des déchets.

A fin 2014, plus de 240 petites entreprises ont manifesté leur intention d’investir dans ce secteur qui produit plus de 13 millions de tonnes de déchets par an, dont plus de 50% sont valorisables.

Pour ce responsable, la réussite dans cette opération pilote à Annaba permettra sa généralisation aux autres wilayas.

Quant au deuxième projet, nommé "gouvernance environnementale et biodiversité", il s’agit de deux opérations pilotes dans la wilaya d’Annaba et dans le parc national d’El Kala (Tarf).

Ce programme vise l’amélioration de la gestion de la biodiversité en introduisant des instruments et approches qui permettent d’assurer la protection de l’environnement.

Plusieurs filières valorisables dans ces deux zones protégées ont été identifiées tels l’écotourisme et certains créneaux agricoles.

"Ce système a permis de créer des micro-entreprises vertes qui assurent leur survie avec la biodiversité", a ajouté ce responsable.

Concernant le troisième programme, il vise à appuyer la mise en oeuvre du plan national sur le climat en intégrant le facteur des changements climatiques dans les politiques sectorielles à travers le renforcement des capacités techniques et scientifiques et le transfert du savoir-faire à la partie algérienne.

Outre ces trois projets, un autre programme en partenariat avec le ministère de l’Industrie et des mines a été lancé en 2013 pour la création de nouveaux emplois à travers la promotion des innovations.

Cette coopération a contribué à l’élaboration du nouveau projet de loi sur la promotion des PME et la création de quatre réseaux d’innovation composées de petites entreprises vertes : Déchets organiques (Tipasa), industrie du plastique (Sétif), industrie des boissons (Bejaia) et industrie mécanique (Blida).

Dans le domaine de la recherche scientifique, un projet pilote pour la construction d’une tour solaire thermique hybride à Ghardaïa est prévu avec la partie allemande.

Les études de faisabilité de ce projet, d’une capacité de 3 mégawatts, a été finalisée en attendant son lancement après la signature de la convention y afférente.

Partager l'article:


Environnement : Des projets de partenariat algéro-allemands dans l’industrie verte

Les articles les plus récents dans News

Les articles les plus populaires