Visite du ministre britannique de la science et des universités à Alger en 2014

Jeudi 21 novembre 2013

Le ministère de l’Enseignement supérieur et la Recherche scientifique a indiqué mercredi dans un communiqué que le ministre britannique de la science et des universités David Willetts effectuera une visite officielle en Algérie au début de l’année prochaine.

Au cours de l’audience que lui a accordée le ministre de l ’Enseignement supérieur et la Recherche scientifique, Mohamed Mebarki, l’ambassadeur de la Grande-Bretagne à Alger, Martyn Keith a souligné que Willetts effectuera une visite officielle en Algérie au début de l’année 2014", selon le communiqué.

Par ailleurs, l’état de la coopération dans le domaine de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique était à l’ordre du jour de la rencontre entre M. Mebarki et l’ambassadeur britannique, a précisé le communiqué du ministère.

Les deux parties ont examiné les possibilités de développer davantage cette coopération notamment par la multiplication des échanges entre les universités algériennes et britanniques qui "demeurent en deçà des grandes potentialités que recèlent les réseaux des universitaires des deux pays".

Ils ont convenu de "mettre en place un partenariat sur la base du principe gagnant-gagnant", ajoute la même source.

Des projets de coopération basés sur le jumelage des universités, la participation réciproque aux séminaires et colloques scientifiques organisés dans chacun des deux pays ainsi que l’accueil des doctorants algériens au Royaume-Uni, ont été également retenus.

"Un intérêt particulier a été accordé à la recherche scientifique et au développement technologique par les deux parties qui ont exprimé à cette occasion leur volonté d’œuvrer à la mise en place de projets de recherche fédérateurs, structurants et à haute valeur ajoutée notamment dans les domaines des énergies renouvelables, des nanomatériaux, des nanotechnologies, des biotechniques, de l’astronomie, de l’astrophysique ainsi qu’en matière de ressources hydriques", note la même source.

La question de la mise en place des mécanismes susceptibles de faciliter l’accueil des doctorants et enseignants algériens en phase de finalisation de leurs ainsi que la promotion "des relations de partenariat entre le ministère de l’Enseignement supérieur et le British council, en vue de renforcer l’enseignement de la langue anglaise au sein des universités algériennes", ont été aussi au centre des discussions entre le ministre de l ’Enseignement supérieur et l’ambassadeur britannique.

Partager l'article:


Visite du ministre britannique de la science et des universités à Alger en 2014

Les articles les plus récents dans News

Les articles les plus populaires