Dernières nouvellesEnvironnement

IL PREND EN CHARGE LES DÉCHETS DES COMMUNES DE BOUMERDÈS :Les capacités d’accueil du CET de Corso renforcées

La mise en exploitation en juin 2020 d’un second casier d’une capacité d’accueil de 1 million 500 m3 de déchets pour une durée de 5 années d’exploitation a grandement renforcé les capacités d’accueil du CET de Corso, dans la wilaya de Boumerdès.

Entré en exploitation en janvier 2014, sa mise en service a permis d’éradiquer 26 décharges sauvages et tous les points noirs recensés au niveau de la wilaya. D’une dimension régionale, il prend en charge les déchets ménagers de la totalité des communes de Boumerdès et de celles de l’est de la wilaya d’Alger.

“Ce centre, notons-le, est doté de tous les équipements nécessaires pour la prise en charge des déchets dans des conditions optimum et dans le strict respect de l’environnement. Durant la première phase d’exploitation, un casier d’enfouissement d’une capacité de 1 million 800 m3 de déchets a été inauguré”, indique M. Ahmed Ami Ali, directeur de l’établissement public de wilaya de gestion des centres d’enfouissement de Boumerdès. Et de rappeler que ce centre a contribué énormément à la protection de l’environnement, dans la mesure où les communes doivent obligatoirement déverser leurs déchets au niveau du CET. “Actuellement il reçoit entre 1 000 et 1 200 tonnes de déchets ménagers par jour, et aucun problème de saturation n’est d’actualité.

À cela s’ajoute la mise en exploitation en 2018 du CET de Zaâtra, dans la commune de Zemmouri, qui a pris en charge les déchets ménagers des communes de l’est de la wilaya et dont la première phase s’articule autour de l’exploitation d’un casier d’une capacité de 350 000 m3.

Celui de Sghirat, dans la commune de Thenia, pour les déchets inertes, a, quant à lui, ouvert ses portes en juin 2013 et prend en charge les déchets des différents chantiers implantés à travers le territoire de la wilaya”, précise-t-il.

Pour mieux gérer la collecte des déchets ménagers au niveau des 32 communes qui s’est posée avec acuité, au vu des nombreux dysfonctionnements constatés dans la collecte des ordures par les services d’hygiène communaux, les pouvoirs publics locaux ont décidé, en 2018, de créer une filiale de l’EPWG/CET de Boumerdès dénommée Madinat, dont la mission principale est d’assurer une collecte journalière et régulière.

Actuellement, elle couvre 13 communes qui ont eu des difficultés à gérer ce volet. Malheureusement, au bout de trois années d’existence, cette entreprise à caractère commercial connaît des problèmes qui affectent son fonctionnement et sa qualité de service.

“La vétusté du matériel roulant, pour la plupart hérité des parcs communaux, les créances détenues sur les communes, comme celles de Chabet El-Ameur redevables d’un peu plus de 12 millions de dinars et de Sidi Daoud de 9 millions de dinars, handicapent le développement de l’entreprise”, déplore son premier responsable.

Par ailleurs et dans le cadre de la lutte contre la pandémie de Covid-19, M. Ammi Ali rappelle l’engagement du personnel de l’entreprise qui, dès le début de la crise sanitaire, a mené des actions sur le terrain, notamment les opérations de désinfection des espaces publics, des écoles, des hôpitaux et des administrations publiques dans toutes les communes.

Beaucoup de moyens ont été mobilisés en plus de deux pompes dorsales, parallèlement aux missions quotidiennes relatives à la collecte des déchets.

“En prévision de la saison estivale, un programme de travail est arrêté qui consiste en des campagnes de sensibilisation au profit des estivants avec nos partenaires de l’environnement et des associations”, assure ce reponsable, avant d’ajouter : “Des opérations de nettoyage des plages sont prévues. Nous comptons beaucoup sur le civisme du citoyen pour sauvegarder la propreté des espaces de détente en se conformant aux consignes, notamment pour les déchets.”

Liberté

Author Details
Sorry! The Author has not filled his profile.
×
Sorry! The Author has not filled his profile.
Latest Posts