Dernières nouvellesEnergies renouvelables

Djerad: les énergies renouvelables deviendront les principaux moteurs du développement

HASSI R’MEL (LAGHOUAT)- Le Premier ministre, Abdelaziz Djerad, a affirmé mercredi depuis Hassi R’mel (Laghouat) que les énergies renouvelables deviendront les principaux moteurs du développement économique aux côtés des secteurs des mines, de l’agriculture saharienne, de l’industrie pharmaceutique, des startup et des micro-entreprises.

« Cinquante ans après la nationalisation des hydrocarbures, l’Algérie a fait le choix de s’orienter définitivement vers le développement des énergies renouvelables, à travers l’adoption d’une base industrielle adéquate. Elle dispose pour se faire de toutes les ressources naturelles et des moyens humains lui permettant de devenir, dans les toutes prochaines années, un leader dans le domaine des énergies, solaire et éolienne », a indiqué M. Djerad dans son allocution, à l’occasion de la célébration du 50ème anniversaire de la nationalisation des hydrocarbures et du 65ème anniversaire de la création de l’Union générale des travailleurs algériens (UGTA).

Le Premier ministre a réitéré l’engagement du Gouvernement à « jeter les bases de la transition énergétique adaptée à ses spécificités nationales en recourant à toutes les capacités lui permettant de concrétiser sur terrain les objectifs tracés sans pour autant négliger les mécanismes d’évaluation précise et de suivi permanent ».

L’augmentation des capacités de production dans les domaines énergétiques va ouvrir au pays de « nouvelles perspectives » à travers l’élargissement effectif des activités pétrochimiques locales dont les produits finis ont des débouchés réels sur le marché international, devenu trop incertain pour les ressources énergétiques primaires à l’état brut, a poursuivi M. Djerad.

Selon le Premier ministre, le Gouvernement a adopté, dans le cadre de son programme d’action et le plan de relance économique, plusieurs mesures visant à promouvoir les activités industrielles liées au secteur de l’énergie au niveau des entreprises et des petites et moyennes industries permettant la création de postes d’emploi et de richesses locales.

La transition énergétique est perçue par l’Etat algérien comme un processus vital exigeant plusieurs transitions et mutations à l’instar de la transition numérique et industrielle et leur systèmes et technologies, a-t-il assuré.

Le Premier ministre a mis l’accent sur l’impératif pour Sonatrach de s’acquitter de son rôle en tant qu’acteur principal dans le processus de la transition énergétique en incorporant les énergies renouvelables dans sa vision stratégique et les plans de mise en œuvre y afférent.

APS

Author Details
Sorry! The Author has not filled his profile.
×
Sorry! The Author has not filled his profile.
Latest Posts