Plusieurs projets de raccordement aux réseaux d’électricité et de gaz naturel

Samedi 22 janvier 2011

900 foyers prochainement raccordés au réseau du gaz naturel à Bouchebka (Tébessa)

Quelque 900 foyers de la localité de Bouchebka, dans la commune d’El Houidjebet (35 km à l’est de Tébessa) seront prochainement raccordés au réseau du gaz naturel, a indiqué dimanche le président de l’Assemblée populaire communale (APC). Prise en charge par le programme quinquennal 2010-2014 pour un montant de 600 millions de dinars, l’opération a nécessité l’acheminement du gaz à partir du chef-lieu de la commune sur une longueur de 10 km, a fait savoir cet élu. Ce raccordement répondra à l’une des plus importantes préoccupations des habitants de cette localité, contraints de transporter des bonbonnes de butane sur de longues distances, a ajouté le président de l’APC, rappelant que le centre de Bouchebka qui culmine à une altitude de plus de 800 m, est réputé pour son climat glacial en hiver. Cette localité avait bénéficié, en 2010, d’une opération d’extension en matière d’électrification qui a permis, entre autres, de mettre un terme aux coupures récurrentes qui affectaient cette zone. Selon les services de la, direction de l’Energie et des mines, des projets de raccordement au réseau du gaz naturel sont en chantier dans plusieurs localités de cette wilaya dont la totalité des communes, au nombre de 28, sera raccordée ’’au plus tard’’ à la fin du premier trimestre de l’année en cours. A l’heure actuelle, près de 64.000 foyers sont raccordés à cette énergie propre, ce qui représente un taux de couverture de l’ordre de 64 pour cent, a-t-on rappelé de même source.

Le taux d’alimentation en gaz naturel atteindra 90 % à l’horizon 2014 à Constantine

Le taux de pénétration du gaz naturel dans la wilaya de Constantine atteindra les 90 % à l’horizon 2014, a affirmé dimanche le directeur de l’énergie et des mines (DEM). Une enveloppe de 465 millions de dinars, puisée du programme de distribution publique de gaz naturel, a été retenue pour atteindre cet objectif, a précisé M. Ahmed Bouzidi. Il s’agira de raccorder 10.000 nouveaux foyers au réseau de distribution desservant cette énergie à travers les 12 communes de la wilaya, dont 2.000 foyers au cours de l’année 2011 et 3.500 autres en 2012, a-t-il ajouté, faisant savoir que l’année 2013 verra l’alimentation de 3.000 habitations, les 1.500 foyers restants devant être raccordés en 2014. S’agissant de l’alimentation en énergie électrique, le programme quinquennal prévoit un taux de pénétration local de 99,5 % à l’horizon 2014 pour un montant global de 920 millions de dinars, a affirmé le même responsable. L’objectif est d’alimenter, au cours des cinq prochaines années, un total de 3.000 foyers répartis à travers toute la wilaya, a-t-il ajouté, précisant que l’année 2011 verra l’électrification de 600 habitations qui seront suivies en 2012, par l’alimentation en cette énergie de 1.050 foyers, puis de 900 autres l’année suivante et enfin de 450 foyers en 2014. M. Bouzidi a rappelé que lors du précédent programme quinquennal (2005-2009), la wilaya de Constantine a bénéficié d’un apport budgétaire global de 54,09 milliards de dinars pour l’alimentation de la population locale en électricité et en gaz naturel. Un montant de 38,5 milliards de dinars a été déduit de cette enveloppe totale pour financer l’alimentation en énergie électrique de près de 50.000 foyers, a-t-il fait observer. Ces opérations qui ont permis d’atteindre un taux de pénétration de plus de 98 pour cent pour l’électricité et de 84 pour cent pour le gaz naturel, se sont traduites par la mise en place d’un réseau de transport de 130 km et d’un réseau de distribution de 1.053 km dont 358 km ont été réservés aux quartiers et lotissements sociaux (QLS), a précisé la même source. Pour ce qui est de la distribution publique de gaz naturel, le programme retenu pour les cinq années précédentes a permis de prendre en charge 7.800 foyers grâce à la réalisation d’un réseau de distribution d’une longueur de 250 km.

Un taux de 89 % de raccordement au réseau de gaz prévu au 1er trimestre 2011 à Laghouat

Le taux de raccordement au réseau de distribution de gaz naturel devra atteindre près de 89 %, au cours du 1er trimestre de l’année 2011, dans la wilaya de Laghouat, a-t-on appris de la direction locale des énergies et des mines (DEM). Ce raccordement au réseau de distribution de gaz naturel englobera 23 des 24 communes de la wilaya, après le raccordement en 2010, des communes de Tadjerouna, El-Assafia et Sidi Makhlouf, a indiqué le DEM de Laghouat. Les travaux de raccordement de la commune d’El Ghicha au réseau de distribution de gaz, sur 20 Km, ont été dernièrement achevés tandis que les travaux de réalisation du réseau de transport, d’une longueur de 27 km, se poursuivent, sachant que ce projet a nécessité une enveloppe de 736 millions DA, a précisé M. Mohamed Lourak. Le même responsable a aussi indiqué que la couverture en gaz naturel, qui ne dépassait pas en 1998 trois communes, a été élargie à 7 communes, en 2000, après la réalisation de certaines opérations inscrites au titre programme du fonds de développement des régions du sud, avant d’atteindre le taux attendu de 89% au 1er trimestre 2011. Concernant l’approvisionnement en électricité, la wilaya enregistre un taux de 98 %, un taux qui était de 43 %, en 1998, puis 66 % l’année suivante, ce qui reflète les acquis importants enregistrés à la faveur des différents programmes de développement, selon la même source. Dans le cadre de la généralisation de la couverture de toutes les communes de la wilaya en gaz naturel, Laghouat cible les agglomérations et les régions rurales, dans le cadre des opérations inscrites au titre du programme quinquennal 2010-2014, a souligné le DEM de Laghouat.

Raccordement en électricité de plus de 760 habitations à Tissemsilt

La wilaya de Tissemsilt a enregistré, en 2010, le raccordement de 761 foyers au réseau électrique, a indiqué lundi le directeur de wilaya de la société de distribution d’électricité et de gaz de l’ouest. M.Bendjaafar Karim a expliqué que cette opération, qui s’inscrit dans le cadre du programme de développement des hauts palataux et du plan quinquennal (2005-2009), a ciblé 79 habitations dans les zones urbaines et 682 autres en milieu rural. Soixante six (66) km de réseau électrique ont été réalisés dans ce cadre pour un coût d’environ 100 millions de dinars . Les travaux de raccordement, qui ont touché la majorité des communes de la wilaya et les habitations rurales réalisées récemment, ont permis l’augmentation du taux de couverture en énergie électrique à 97 pour cent, selon la même source. Un réseau électrique de 28 km est en cours de réalisation pour le raccordement des quartiers et les logements sociaux au niveau des communes de Tissemsilt, Ammari, Sidi Abed, Ouled Bessam, Maacem, Layoune, et Bordj Emir Abdelkader, sachant que cette opération s’inscrit dans le cadre du programme restant du quinquennal précédent. Il est à noter que 37 postes de distribution électriques sont programmés à la realisation à travers 220 douars de la wilaya dans le cadre du plan quinquennal en cours (2010-2014), permettant le raccordement en énergie électrique 4.063 foyers, soit la réalisation de 293 km de réseau. Pour rappel, le nombre d’abonnés de la société "Sonelgaz" a atteint 47.820 dans la wilaya, alors que la longueur du réseau électrique est estimé à 1.267 km pour la moyenne tension et 2.951 km pour la basse tension, selon la même source. S’agissant du gaz naturel, M. Bendjaafar Karim a souligné que durant l’année écoulée, 5.914 habitations ont été raccordées au niveau des communes de Bordj Bounaama, Tamlaht, Lardjem, Ouled Bessam, Ammari et Bordj Emir Abdelkader, où 148 km de réseau de gaz de ville ont été réalisés. Pour rappel, la wilaya de Tissemsilt avait bénéficié, dans le cadre du plan quinquennal en cours, d’un budget estimé à 7,9 milliards de dinars, pour le raccordement de 7.065 habitations au réseau d’électrification rurale et 12.000 autres à celui du gaz naturel.

131 foyers de Kef-Lakhdar (Médéa) raccordés au réseau de gaz naturel

131 foyers, situés dans la commune de Kef-Lakhdar, au Sud-Est de Médéa, viennent d’être raccordés au réseau de distribution de gaz naturel, à la faveur du programme de raccordement des communes des Hauts plateaux, affecté à la wilaya au titre du quinquennat 2005/2009, a-t-on appris auprès de la Direction de l’Energie et des Mines. Cette opération intervient quelques jours après la mise en service du réseau de distribution public (DP) de gaz naturel au niveau de l’agglomération urbaine de M’ftaha où 89 foyers, sur un total de 880 foyers, ont été raccordés. Plusieurs autres communes, dépourvues de gaz naturel, sont programmées pour les exercices 2011 et 2012, selon la même source qui fait état, dans ce contexte, du début de recensement des communes devant être raccordées à partir du gazoduc qui transite par le Sud-Ouest de la wilaya.

APS

Tindouf : un taux de raccordement de 98% au réseau de gaz propane

Un taux de raccordement au réseau de gaz propane, estimé à 98 %, a été réalisé dans la ville de Tindouf, a-t-on appris auprès de la Direction de l’Energie et des Mines (DEM). Cette opération de raccordement a touché jusqu’ici 7.388 foyers sur un total de 7.800 raccordements projetés dans le cadre de cet important projet, pour lequel un montant de 2 milliards DA a été consacré, au titre du Fonds de développement des régions du sud (FDRS), a indiqué le DEM de Tindouf. Ce réseau sera mis en service prochainement, dès l’obtention de l’autorisation d’exploitation, actuellement en cours d’élaboration au niveau central, a précisé M. Said Helassa. Le lancement de l’opération de distribution du gaz propane est également lié au degré d’adhésion des citoyens, à travers la réalisation des réseaux internes dans leurs foyers, a-t-il encore souligné. Le projet consiste en un réseau de distribution de près de 148 km, alimenté à partir d’une station de stockage et de pompage d’une capacité de 800 m3, a signalé le DEM, tout en précisant que ce projet couvrira l’ensemble des quartiers de la ville de Tindouf, du fait des "capacités suffisante’’ de la station de stockage pour la couverture de tous les besoins de la population. Ce réseau de gaz propane contribuera à l’atténuation des contraintes de recours de la population locale à l’utilisation des bouteilles de gaz butane, dont l’approvisionnement s’effectue auprès de centre d’enfûtage de la wilaya de Bechar, sur une distance de 800 km.

Plus de 4.800 foyers seront raccordés aux réseaux d’électricité et de gaz à Naama

Quelque 4.846 foyers seront raccordés aux réseaux d’approvisionnement en électricité et en gaz naturel au cours de cette année à Naama, a-t-on appris auprès de la direction de l’énergie et des mines (DEM). Près de 2.046 foyers seront, à ce titre, approvisionnés en électricité et quelque 2.800 habitations en gaz naturel à travers les différentes agglomérations urbaines et rurales de la wilaya de Naama, a-t-on indiqué à la DEM. Ce nouveau programme retenu en 2011 pour cette wilaya ciblera plus de 30.000 habitants, et comportera la réalisation de lignes électriques additionnelles de basse et moyenne tensions en plus de la réalisation davantage de transformateurs électriques. Ce programme consiste également en l’extension des réseaux de transport et de distribution de gaz en préparation aux branchements des logements projetés à travers les différents quartiers, lotissements et unités rurales de la wilaya de Naama, a-t-on ajouté. Devant être lancé au cours du 1er trimestre de l’année en cours , ce programme a bénéficié d’une enveloppe financière de 900 millions de DA pour la réalisation des branchements aux réseaux d’électricité , et 3.8 milliards pour la réalisation de raccordement aux réseaux de gaz naturel. Cette opération permettra également l’élargissement des opérations de raccordement des quartiers en électricité, à travers les 11 sites restants au niveau des nouveaux lotissements d’habitat rural, pas encore raccordés au réseau local dans les grandes communes et les régions rurales de cette wilaya, en plus de l’éradication du phénomène de branchements anarchiques, selon la DEM de Naama. Il est prévu aussi au titre de ce programme , un projet d’approvisionnement de la commune de El Kasdir, en gaz naturel, pour un coût de 419 millions de DA,outre le raccordement des autres quartiers et lotissements. S’agissant des autres régions dépourvues du réseau de gaz naturel, l’opération de l’approvisionnement en gaz butane s’effectue régulièrement , pour une moyenne de vente de 1.848 bouteilles/jour , et aucune perturbation n’a été enregistrée , selon la même source. Les efforts consentis en matière d’extension des réseaux des lignes électriques et le raccordement d’un nombre important de logements seront confortés prochainement par la livraison d’un important projet du transfert des lignes électriques de 5 à 30 Kvolt, sur une distance de 35 Km, à travers la ville de Mecheria, "ce qui contribuera à l’amélioration de la qualité de prestations" ,a-t-on fait part à la DEM. S’insérant au titre des efforts visant l’amélioration du cadre de vie des citoyens et la promotion du monde rural, ces opérations qui ont permis en 2010 le raccordement en électricité de près de 97% et de 71% au gaz naturel des régions ,contribueront également à l’augmentation du taux de raccordement en matière d’électricité et de gaz naturel dans la wilaya.

Raccordement de 391 foyers au réseau du gaz naturel à Oum El Bouaghi

Un total de 391 foyers de la commune de Boughrara Saoudi, localité située à 45 km au Sud-Ouest d’Oum El Bouaghi, a été raccordé jeudi au réseau du gaz naturel, portant ainsi le taux de couverture de cette wilaya à 73%, selon les services locaux en charge du secteur de l’Energie et des Mines. La mise en service de ce raccordement a nécessité un investissement public de 323 millions de dinars, puisé du programme spécial de développement des Hauts plateaux. Les familles concernées, définitivement débarrassées des contraintes liées au transport, parfois sur de longues distances, des bonbonnes de butane, ont exprimé à cette occasion leur profonde satisfaction. Les services de la wilaya ont annoncé également le raccordement au même réseau, "dans les prochains jours", du centre urbain Touzline, près d’Oum El Bouaghi. Quatre communes seulement, sur les 29 de cette wilaya, ne sont pas raccordées au réseau du gaz naturel, ce qui place Oum El Bouaghi "parmi les trois premières wilayas du pays" en termes d’accès à cette énergie propre, selon le Directeur de la Planification et de l’Aménagement du Territoire.

Le gaz naturel pour 230 foyers à Ibn Badis (Constantine)

Quelque 230 foyers de la localité de Beni-Yagoub, dans la commune d’Ibn Badis (daïra de Ain Abid, Constantine) sont désormais raccordés au réseau du gaz naturel, au terme d’une cérémonie organisée jeudi en présence des autorités locales. Une soixantaine de familles démunies, résidant dans cette localité, ne disposant pas de ressources pour régler leur quote-part, ont bénéficié de facilités de paiement sur décision du wali qui a instruit en ce sens les responsables de Sonelgaz. La localité de Beni-Yagoub est située dans une région à vocation céréalière. Elle compte plus de 1.718 habitants et 430 constructions éparpillées sur une superficie de 25,35 hectares. Cette mise en gaz qui intervient en pleine saison hivernale, a suscité une profonde joie chez les habitants comme en témoigne l’insistance d’une vieille dame qui a tenu à allumer elle-même la torche symbolique. Selon les responsables locaux du secteur de l’énergie et des mines, le taux de raccordement au réseau du gaz naturel est désormais de 75 pour cent dans la commune d’Ibn Badis, Plusieurs autres projets sont prévus ou sont en cours de réalisation dans cette localité rurale, notamment l’étude de l’AEP (alimentation en eau potable) à partir d’Ibn Badis, la réhabilitation d’une aire de jeu, l’étude et la réalisation d’une antenne administrative et la réalisation d’une salle de soins. De plus, les responsables de la daïra de Ain Abid prévoient d’y mener plusieurs autres opérations liées, notamment, à l’aménagement urbain, au renforcement de l’AEP et à la réalisation d’une maison de jeunes.

Bir El Arch (Sétif) : des projets importants pour une daïra en devenir

La daïra de Bir El Arch dont le chef-lieu, situé sur la RN 5 à 40 km de Sétif, était, il y a peu de temps, à peine remarqué par les automobilistes de passage, connaît, en matière de développement, un "boom" sans précédent. Une expansion qui ne semble pas prête de ralentir au vu de l’importance des opérations devant être lancées au bénéfice des 65.000 habitants peuplant les quatre communes de cette daïra. En effet, au cours d’une réunion qui a regroupé récemment les membres de l’exécutif de la wilaya et les présidents des Assemblées populaires communales, le wali, en réponse à des préoccupations exprimées en matière de raccordement au réseau du gaz naturel, de projets d’habitat, d’alimentation en eau potable, de désenclavement et de structures de loisirs, a annoncé que les communes de Bir El Arch, Tachouda, Ouldja et Bellaâ vont bénéficier d’un montant global de 2,8 milliards DA au titre du programme quinquennal 2010-2014. Une enveloppe qualifiée de "significative" qui permettra, entre autres actions, de réhabiliter "dès les prochaines semaines", selon le wali, le tronçon Belaâ-Tachouda du chemin de wilaya (CW) n° 118 et du segment de la RN 77 reliant Tachouda à El Eulma. S’agissant précisément du secteur des Travaux publics, un "programme spécial" de désenclavement et de développement rural, mobilisant 350 millions de DA, a été annoncé pour cette région par le chef de l’exécutif locale. Un programme qui portera notamment, ont précisé les responsables concernés, sur l’ouverture de 15 km de pistes rurales, l’entretien des canalisations d’eau, la création de 85 hectares de vergers oléicoles et le reboisement de 700 hectares en essences forestières. Dans le même contexte, 3.500 aides pour le logement rural seront prochainement distribuées dans les quatre communes de cette daïra dans le cadre du programme complémentaire 2010, en plus d’un quota de logements publics locatifs qui seront prochainement distribués, parallèlement à la poursuite des travaux de réalisation de 400 autres logements relevant des différentes formules. Le directeur de l’Energie et des Mines a indiqué, pour sa part, qu’un nouveau projet a été prévu pour "le raccordement au réseau de gaz naturel de pas moins de 38.000 foyers des communes de Tachouda et de Bellaâ et de l’agglomération Belhouchet dans la commune de Bir El Arch". Un montant de 360 millions de DA sera également mobilisé sur cinq ans pour l’amélioration urbaine des cités et des quartiers de ces quatre communes. Au cours de cette rencontre, la question de l’emploi et des efforts entrepris pour lutter contre le chômage des jeunes, a également été évoquée avant d’être illustrée par l’attribution de 343 contrats d’insertion à des jeunes sans emploi de cette daïra.

La Commune de Chabet El Ameur (Boumèrdes) met le cap sur le désenclavement

La commune de Chabet El Ameur (Boumerdes) a centré ses efforts de développement, durant ces dernières années, sur le désenclavement de son arrière pays, avec l’objectif de revitalisation de l’espace rural et de la stabilisation de sa population. Cette collectivité locale, à cheval entre les wilaya de Boumèrdes, Tizi-Ouzou et Bouira compte 35.000 habitants disséminés à travers le chef lieu communal et 14 villages. La réalisation d’un lycée, le revêtement de la route reliant le village Beni Brahim à celui d’Aloucha, et d’une voie similaire joignant cette dernière localité au village agricole, ainsi que l’aménagement d’autres accès ruraux, constituent l’essentiel des projets initiés par cette commune, selon son président. Le chef lieu communal, quant à lui, a bénéficié d’un centre de santé, réceptionné récemment, ainsi que d’une bibliothèque qui reste à réaliser outre des opérations destinées à l’amélioration urbaine et du cadre de vie du citoyen. Une opération de raccordement de 5600 foyers au réseau de distribution publique du gaz est inscrite à la réalisation, cette année, au profit du village agricole et des localités de M’toussa et Beni Amtas, selon le Président de l’APC. Un autre projet de raccordement au réseau de gaz naturel au profit des citoyens des villages d’Ouled Boudekhane, Ouled Ali, Ben Brahim et Azouza, figure en outre dans l’agenda des autorités locales.

APS

Partager l'article:


Plusieurs projets de raccordement aux réseaux d’électricité et de gaz naturel
Pour vous s'inscrire à la Newsletter veuillez saisir votre adresse e-mail:


Mesures Radiométriques et Eoliennes en temps réel - Site CDER Bouzareah, Alger

Les articles les plus récents dans News

Les articles les plus populaires