Le secteur privé appelé à investir dans la collecte et le tri des ordures

Mercredi 7 février 2018

La ministre de l’Environnement et des Energies renouvelables, Fatima Zohra Zerouati, a appelé mardi à M’sila le secteur privé à investir dans la collecte et le tri des ordures pour protéger l’environnement et engager le développement durable.

Dans une rencontre de presse animée en marge de l’inspection du centre d’enfouissement technique (CET) de la ville de M’sila, la ministre a indiqué que ce CET jouit de l’autonomie et de tous les prérogatives pour conclure des partenariats avec le secteur privé dans le domaine de la collecte et du tri des ordures ménagères. Lire aussi : Recyclage : l’importance de la formation soulignée

Pour les investissements, la collecte et le tri des ordures ménagères représentent un secteur à moindre risque économique, pérenne et rentable qui n’exige pas de gros moyens, a assuré Mme Zerouati, estimant que le secteur privé peut ainsi contribuer à élever le taux de collecte actuellement estimé à 50 %.

Selon son responsable, le CET de M’sila reçoit quotidiennement de 160 tonnes d’ordures ménagères.

Le retard dans le lancement des CET de Berhoum et Magra a conduit à leur gel, a encore souligné la ministre qui a estimé que 80 % des projets du secteur ont été exécutés dans la wilaya de M’sila.

Elle a en outre insisté sur la nécessité de "changer le mode de gestion" du secteur notamment l’activité de collecte et de mettre en place d’une base de données qui tienne compte des tarifs de vente réels des produits de récupération.

La ministre s’est enquis à l’occasion des activités de tri et de récupération des produits plastiques, ferreux et en fer au niveau du CET de la ville de M’sila.

Partager l'article:


Le secteur privé appelé à investir dans la collecte et le tri des ordures

Les articles les plus récents dans News

Les articles les plus populaires