Alger : lancement du projet environnemental "Ecodzair" de l’association Sidra

Dimanche 4 février 2018

Un nouveau projet environnemental "Ecodzair", initié par l’association "Sidra", a été lancé samedi à Alger, en vue de renforcer la collaboration entre la wilaya d’Alger et la société civile algéroise, pour faire face aux défis environnementaux et améliorer le cadre écologique de la capitale, et ce en présence de représentants du ministère de l’Environnement et des énergies renouvelables, de la wilaya d’Alger et des associations activant dans ce domaine.

A cette occasion, le directeur des études au ministère de l’Environnement et des énergies renouvelables, El Ayeb Nouar a affirmé que le projet "Ecodzair" est un maillon dans un programme global visant à renforcer les capacités des associations en matière d’intégration des préoccupations et problématiques environnementales et coordonner les efforts entre les associations activant dans ce domaine.

L’Etat a consacré durant les 15 dernières années près de 2 milliards USD dans le cadre de la stratégie nationale en matière d’environnement qui a porté essentiellement sur la réalisation d’infrastructures, à l’image des centres d’enfouissement technique (CET) et de traitement des déchets, de maisons de l’environnement et de laboratoires d’analyses des eaux pour lutter contre la pollution.

Qualifiant ces mesures d’"indicateur positif", M. El Ayeb mis en avant la nouvelle stratégie du ministère visant à développer une économie verte dans le cadre de la nouvelle orientation de diversification de l’économie nationale.

Il a fait état, par la même occasion, de la préparation de la 1ère édition du Salon international des déchets et des énergies renouvelables, qui se tiendra à la Safex du 26 au 28 mars 2018 en présence de plusieurs entreprises activant dans le domaine de l’environnement et des experts algériens et étrangers.

Lors de cette cérémonie, qui a eu lieu au centre culturel Lakhdar Rebah à Belouizdad, le président de l’association "SIDRA", Nassim Filali a affirmé que le projet "Ecodzair", qui bénéficie d’un budget de 2 millions de dinars dont l’apport européen de 15.000 euros, a pour objectif d’associer la société civile dans les questions liées à l’environnement et la protection de l’espace au niveau de la capitale et éradiquer, ce faisant, les point noirs et les décharges publiques qui enlaidissent la capitale.

Cette rencontre a été couronnée par la signature d’une convention de partenariat entre l’Association SIDRA et la commune Mohamed Belouizdad, en tant que commune pilote et qui verra prochainement d’une campagne de sensibilisation "modèle" sur la question environnementale.

Il a en outre affirmé que ce projet, impliquant dix (10) associations spécialisées dans le domaine environnementale au niveau de la wilaya d’Alger, vise à rendre "effective" la participation de la société civile locale qui devra travailler côte à côte avec la wilaya d’Alger pour l’initiation d’actions environnementales "efficaces" au niveau de la capitale.

Fruit d’une collaboration et d’un partenariat entre l’Association SIDRA, le ministère de l’Environnement et des énergies renouvelables et la Coopération technique belge (CTB), le projet "Ecodzair" permettra aux dix associations de bénéficier d’ateliers pour le renforcement des capacités existantes dans le domaine environnemental et aussi pour améliorer la couverture médiatique des questions liées à l’environnement.

Pour sa part, la représentante du CTB, Selhab Feriel a fait savoir, lors de la présentation de la contribution technique du partenaire belge, que le coût des différents projets s’élève à 7.5 millions d’euro.

Elle a évoqué les différentes conventions conclues dans les domaines de la santé, du transport et de l’agriculture, y compris 15 projets d’environnement répartis à travers les 14 wilayas côtières dans le cadre du partenariat algéro-belge depuis 2002, outre l’organisation de sessions de formation au profit des cadres exerçant dans les secteurs liés directement à la protection de l’environnement (ressources en eau, transport, environnement).

Par ailleurs, le chargé du tri sélectif au niveau de la wilaya d’Alger, Abdelali Berkani a passé en revue les résultats de l’opération, lancée il y a 5 mois au niveau de 32 cités pilotes à Alger en vue de protéger l’environnement et la santé publique dans le cadre des efforts de la wilaya, soulignant que "le succès" de cette opération est tributaire à la contribution du citoyen et des associations de la société civile notamment en termes de sensibilisation.

Partager l'article:


Alger : lancement du projet environnemental

Les articles les plus récents dans News

Les articles les plus populaires