Investir dans le facteur humain pour préserver l’environnement

Mardi 3 octobre 2017

La ministre de l’Environnement et des Energies renouvelables, Fatima Zohra Zerouati a insisté, lundi à Sidi Bel-Abbès, sur la nécessité d’investir dans le facteur humain pour préserver l’environnement.

Lors de la visite d’inspection dans la wilaya, la ministre a recommandé de reconvertir les clubs vert activant au niveau des établissements scolaires en "clubs de l’environnement" et de les généraliser à toutes les communes pour ancrer la culture environnementale chez l’enfant scolarisé qui prendra en charge la préservation de son environnement.

Visitant une exposition de clubs vert organisée au jardin public de Sidi Bel-Abbès, Fatima Zohra Zerouati a déclaré que cette wilaya compte 109 clubs vert à exploiter en élargissant leur activité en jardinage afin d’apprendre à l’écolier comment protéger l’environnement et le préserver partant de son comportement à la maison et dans son milieu.

Elle a insisté aussi sur l’exploitation optimale des formateurs ayant bénéficié de sessions de formation dans le cadre de la coopération étrangère pour profiter de leur savoir et le transférer aux autres.

Abordant le tri sélectif des déchets ménagers et solides, la ministre a souligné que cette opération ne peut réussir qu’à travers la multiplication des efforts de tous les acteurs partant de la famille, ajoutant que le recyclage des déchets solides constitue une ressource nécessitant un investissement et une exploitation.

Elle a appelé, par ailleurs, à intensifier des campagnes de sensibilisation qui ciblent différentes couches de la société en vue d’oeuvrer pour préserver l’environnement, créer un milieu sain et protéger les enfants contre toute menace.

Visitant le centre d’enfouissement technique des déchets dans la périphérie du chef-lieu de wilaya, s’étendant sur une superficie de 3 hectares et mis en service en 2011 pour le traitement des ordures de cinq communes, elle a mis l’accent sur une meilleure prise en charge de différentes sortes de déchets pour permettre leur récupération.

Au niveau de la même structure, un plan de wilaya de gestion des déchets a été exposé devant la ministre.

Mme Zerouati a inspecté l’entreprise publique "Nadhif com" fondée en 2014, qui couvre 34 circonscriptions de la commune de Sidi Bel-Abbès et a suivi un exposé sur son plan de collecte et de transport des déchets. A cette occasion, elle a recommandé de notifier les lacunes qui entrave son parcours en vue de les traiter.

En outre, Mme Zerouati a visité un quartier pilote d’extension du tri sélectif, un projet d’éclairage public à la cité des 314 logements et à la cité "Rocher" au chef-lieu de wilaya, appelant à généraliser cette opération au autres quartiers et communes.

La ministre a clôturé sa visite d’inspection dans la wilaya par une rencontre avec les représentants d’associations locales à caractère environnemental pour prendre connaissance de leurs préoccupations.

Partager l'article:


Investir dans le facteur humain pour préserver l’environnement

Les articles les plus récents dans News

Les articles les plus populaires