Partenariat et investissements : Des grandes compagnies américaines à Alger

Lundi 2 octobre 2017

Le Conseil d’affaires algéro-américain (USABC) se tiendra aujourd’hui à Alger, et verra la participation d’une importante délégation d’hommes d’affaires qui ont pour mission de prospecter de nouvelles opportunités qu’offre le marché algérien, hors hydrocarbures.

Présidé par le ministre de l’Energie, Mustapha Guitouni, cette mission regroupera des grandes compagnies américaines représentant plusieurs secteurs d’activités comme l’énergie, les énergies renouvelables, le recyclage des déchets, l’industrie pharmaceutique et dispositifs médicaux.

La délégation d’hommes d’affaires américaines qui rencontrera, notamment, les responsables de Sonatrach et de Sonelgaz, comprend également des représentants d’entreprises des télécommunications et nouvelles technologies de l’information, de l’équipement agricole, de l’industrie manufacturière. Organisée par le Conseil d’affaires algéro-américain (USABC) et l’ambassade d’Algérie à Washington, on s’attend à la signature d’au moins deux accords de projets dans le domaine de l’industrie. Le président du Conseil d’affaires algéro-américain, Smaïl Chikhoun, en a fait l’annonce mercredi dernier, lors de son passage sur les ondes de la Radio nationale.

On s’attend à la conclusion d’accord de projet dans l’industrie automobile, où un constructeur américain compte s’installer en Algérie l’année prochaine. Le nom du constructeur auto n’a pas été dévoilé par Chikhoun, mais tout porte à croire qu’il s’agit de la marque Ford, dont une délégation avait été reçue à la fin 2015 au ministère de l’Industrie et des Mines, dans le but de disposer de toutes les conditions relatives au marché national ainsi que pour la mise en place d’unités industrielles et/ou semi-industrielles.

Cette rencontre permettra également le lancement de « clusters » (groupement d’entreprises) spécialisés dans plusieurs domaines dont ceux liés à l’automobile, aux pièces détachées et à la santé, visant à asseoir une industrie pharmaceutique innovante dans le pays.

Des réunions B to B seront notamment organisées pour favoriser le contact direct entre les entreprises algériennes et américaines du même secteur pour une meilleure connaissance des centres d’intérêt mutuels.

La coopération bilatérale en matière d’agriculture est traduite par la réalisation de deux grandes fermes agricoles en zones sahariennes (Ghardaïa), qui vont réaliser une première récolte de 500 hectares plantés en semence de pomme de terre, dans le courant du mois d’octobre, et qu’elles s’apprêtent à planter des superficies équivalentes en blé et en maïs.

On évoque également le projet de grande ferme, pour l’élevage de vaches laitières à El Bayedh). La coopération Algérie-USA dans le domaine agricole est estimée à 100 milliards de dollars en matière d’investissement et celui des hydrocarbures à 2,3 milliards de dollars, contre 19 milliards de dollars en 2008.

En matière d’échanges commerciaux, l’Algérie a importé des Etats-Unis, durant 2016, pour plus de deux milliards de dollars de céréales, d’appareils de forage, d’avions de ligne, de machines industrielles et de fruits secs. Des produits exportés par l’Algérie vers les USA, d’un montant de 3,2 milliards de dollars, on cite les hydrocarbures, les produits chimiques et les fertilisants, en particulier.

Fella H. Le Temps.

Partager l'article:


Partenariat et investissements : Des grandes compagnies américaines à Alger

Les articles les plus récents dans News

Les articles les plus populaires