Formation professionnelle : introduction de nouvelle spécialités dans le champ du numérique pour satisfaire les besoins de l’économie nationale

Mardi 5 septembre 2017

Le ministre de la Formation et de l’enseignement professionnels Mohamed Mebarki a indiqué que de nouvelles spécialités seront introduites dans le champ du numérique, précisant qu’elles concernent des secteurs dynamiques et qu’elles répondent aux besoins de l’économie nationale.

Dans un entretien accordé à l’APS, M. Mebarki a déclaré qu’en prévision de la prochaine rentrée professionnelle prévue le 24 septembre, le ministère a introduit de nouvelles spécialités dans le champ du numérique. Il s’agit essentiellement des spécialités "applications multiplateformes, administrateur Datacenter, virtualisation et d’autres spécialités qui seront sanctionnées par un certificat de qualification dans les domaines d’entretien de parcs et jardins, entretien et nettoyage urbain ainsi que de tri et de nettoyage en construction métallique".

Il a indiqué que la réalisation du développement économique en matière de ressources humaines qualifiées et l’insertion facile des diplômes de la formation professionnelle dans le marché de l’emploi constituent des " priorités" pour le secteur ce qui nécessite "la modernisation et l’actualisation des méthodes de formation selon l’évolution des métiers et des techniques pour répondre de manière rapide et efficace aux besoins socio-économiques actuels".

Ainsi, les offres de formation "seront réparties en fonction de la formation et sur la base des spécialités contenues dans la nomenclature officielle de la formation professionnelle, dira M. Mebarki ajoutant que des spécialités liées aux métiers de l’industrie, de l’agriculture et du BTH sont prévues en tant que filières relevant des secteurs vitaux pour la relance de l’économie nationale".

Le ministre a affirmé par ailleurs que le taux des spécialités liées aux métiers de l’industrie représente 26,46 pc de l’offre globale de formation pour la prochaine rentrée, précisant que le taux des métiers de l’agriculture, et de l’industrie agro-alimentaire dépasse les 10 pc et celui du bâtiment et travaux publics se situe à 17,35 pc.

Le ministère a également introduit des spécialités liées aux métiers de l’eau et de l’environnement dans 41 wilayas, aux énergies renouvelables dans 22 wilayas et à la télécommunication dans 33 wilayas.

M Mebarki a également évoqué le travail accompli par son département en vue d’élargir et de diversifier les offres de formation au profit des jeunes n’ayant aucun niveau scolaire. En effet, plus de 100 spécialités sont prévues au profit de cette catégorie dès septembre 2017.

Il s’agit des filières habillement et textile, agriculture, élevage d’animaux et hôtellerie.

Concernant les infrastructures de formation, le ministre a annoncé l’ouverture de 5 nouveaux instituts et centres spécialisés dans la formation professionnelle et d’apprentissage dans plusieurs wilayas notamment à Tiaret, Tizi-Ouzou, Tamanrasset et El-Taref, soulignant qu’au total, 1 228 établissements de formation sont ouverts au niveau national.

S’agissant des centres de formation privés, le ministre a rappelé qu’il existe 715 centres agrées par le système de formation national, ayant accueilli l’année dernière plus de 23000 stagiaires. Et d’ajouter que ces centres dispensent des formations dans plusieurs spécialités dont l’informatique, la coiffure, la comptabilité et le marketing. Le ministre a souligné par ailleurs que son département "continuera à encourager ces centres pour qu’il puissent dispenser une formation de qualité et leur permettre de s’implanter hors des grandes villes".

M. Mebarki a mis en avant l’importance d’élargir les spécialités sanctionnées par le niveau de TS dans les domaines du tourisme, de l’électrotechnique, de l’énergie solaire, de l’audiovisuel, des arts

graphiques et du froid, à la quasi totalité des wilayas vu la forte demande enregistrée auprès des jeunes titulaires du niveau de 3AS, pour cette formation.

Pour la prise en charge de cette catégorie, le ministre a indiqué que "141 sections détachées seront ouvertes au niveau des CFPA dans 53 spécialités en plus des sections dans les INSFP dont le réseau s’est doté de 3 nouveaux instituts nationaux spécialisés en formation professionnelle pour atteindre 129 INSFP au niveau national".

Le ministre a, par ailleurs, affirmé que "tous les moyens matériels et humains ont été mobilisés en prévision de la rentrée professionnelle de septembre 2017 outre les campagnes de sensibilisation au profit des jeunes quant aux opportunités et offres de formation ainsi que pour la prise en charge totale des stagiaires". Il a souligné que l’objectif essentiel est d’"améliorer la qualité de la formation et de l’adapter aux besoins du marché de l’emploi en termes de ressources humaines qualifiées".

M. Mebarki a indiqué que le secteur a assuré 370 nouveaux postes de formation à l’occasion de la prochaine rentrée en résidentiel et en formation par l’apprentissage. Le ministre a également indiqué que les inscriptions en cours se poursuivront jusqu’au 16 septembre et seront clôturées par des journées d’orientation les 17, 18 et 19 septembre.

Partager l'article:


Formation professionnelle : introduction de nouvelle spécialités dans le champ du numérique pour satisfaire les besoins de l’économie nationale

Les articles les plus récents dans News

Les articles les plus populaires