UA : l’Afrique est le moins responsable du changement climatique

Mardi 4 juillet 2017

Le vice-président de la Commission de l’Union africaine (UA), Thomas Kwesi Quartey, a déclaré que le continent africain qui n’est responsable que de 4% des émissions mondiales de gaz à effet de serre, souffre néanmoins gravement des conséquences du changement climatique.

Les populations les plus vulnérables du continent africain sont face aux risques des changements climatiques avec les moyens les plus limités à réagir, a indiqué le vice-président à la presse à la veille du Sommet de l’UA au siège de l’organisation panafricaine.

L’apparition fréquente des phénomènes météorologiques extrêmes entraîné par le changement climatique a fait accroître le risque de famine et de malnutrition pour les populations africianes, a ajouté M. Quartey.

En ce qui concerne le secteur agricole de l’Afrique, qui emploie environ 90% de la population rurale du continent, le vice-président a affirmé qu’environ les deux tiers des populations de l’Afrique

subsaharienne sont assujetties aux effets du changement climatique car elles sont dépendantes de l’agriculture de subsistance.

L’impact négatif du changement climatique sur l’Afrique attire de nouveau l’attention après que le président américain Donald Trump a annoncé en juin dernier le retrait de son pays de l’accord de Paris sur le changement climatique. L’UA a jugé négatives les conséquences de cette action américaine sur l’Afrique et a demandé aux Etats-Unis de rejoindre l’accord climatique de Paris.

Partager l'article:


UA : l’Afrique est le moins responsable du changement climatique

Les articles les plus récents dans News

Les articles les plus populaires