Projet de production de 4.000 mégawatts d’électricité à partir des énergies renouvelables

Dimanche 6 novembre 2016

« Un programme est en cours d’élaboration à l’échelle nationale visant la production de 4.000 mégawatts d’électricité à partir des énergies renouvelables (solaire et éolienne) », tels sont les propos tenus par le président-directeur général du groupe Sonelgaz, M. Mustapha Guitouni, qui s’est exprimé récemment sur la question, faisant savoir que le ministère de l’Énergie élabore actuellement le cahier des charges de ce projet. Ce document sera finalisé à la fin du mois de décembre ou au début de l’année 2017. Le PDG a rappelé, par la même occasion, que 400 mégawatts d’électricité ont été produits au niveau national par l’utilisation des énergies renouvelables. « L’Algérie s’est lancée dans le créneau des énergies renouvelables dès les années 1980 », a-t-il précisé. C’est dans ce cadre, a-t-il ajouté, le ministre de l’Énergie, Noureddine Bouterfa, a appelé les investisseurs nationaux et étrangers à s’intéresser davantage au marché des renouvelables et à répondre nombreux à cet appel à investisseurs pour la production d’électricité, Selon lui, cet appel d’offres mettra en compétition les investisseurs « afin d’assurer un environnement favorable au développement des énergies renouvelables et de réduire le prix du kilowattheure à partir des énergies renouvelables ». À partir de ce constat, le ministre a soutenu qu’en sus du mécanisme d’appel d’offres à investisseurs nationaux et étrangers, pour constituer des partenariats, une part importante sera réservée aux acteurs nationaux, dans le cadre d’un dispositif spécifique de mise aux enchères, et les a invités à se préparer à y répondre. « Ce mode de réalisation nécessitera la recherche de partenariats forts, bénéfiques et équitables, pour permettre le placement de l’Algérie dans une véritable transition énergétique vers un modèle de production et de consommation propre, profitable et durable », a-t-il avancé. De fait, « ces investissements seront profitables aussi bien aux consommateurs qu’aux investisseurs », a-t-il renchéri, en précisant que des mécanismes appropriés seront mis en place pour assurer l’achat et le paiement de la production d’électricité. D’ailleurs, la stratégie de mise en œuvre du Programme national de développement des énergies renouvelables est duale, puisque reposant sur les deux composantes énergétique et industrielle. « Cette stratégie duale vise à contribuer à la préservation de nos réserves fossiles non renouvelables et, plus globalement, à protéger l’environnement, à l’émergence d’une industrie nationale du renouvelable qui favorisera la transition énergétique et une économie durable », a explicité M. Bouterfa. « Ce principe dual, a-t-il fait valoir, permettra le développement à grande échelle des installations renouvelables, associé à une industrie nationale qui touchera tous les éléments de la chaîne des valeurs des renouvelables, notamment l’engineering, les équipements et la construction. » Le ministre a ainsi mis en avant la détermination du gouvernement à concrétiser le Programme national des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique, programme hissé par le Président de la République au rang de priorité nationale.

• Aucune augmentation des tarifs de l’électricité n’est prévue pour le moment Par ailleurs, le PDG de Sonelgaz, M. Mustapha Guitouni, a indiqué que les créances du groupe Sonelgaz auprès de ses clients (personnes physiques, entreprises et collectivités locales) s’élèvent à 60 milliards DA, et leur recouvrement se fera par rééchelonnement. Il a également exclu toute augmentation des tarifs d’électricité actuellement.

Sarah A. Benali Cherif, EL MOUDJAHID

Partager l'article:


Projet de production de 4.000 mégawatts d’électricité à partir des énergies renouvelables

Les articles les plus récents dans News

Les articles les plus populaires