Les majors de l’Institut africain de l’énergie, de l’eau et des changements climatiques honorés à Tlemcen

Dimanche 30 octobre 2016

Les majors de la première promotion d’étudiants de l’Institut africain de l’énergie, de l’eau et des changements climatiques de Tlemcen, ont été honorés jeudi, en présence de représentants des trois parties participant à la création de cet institut (Union africaine, Allemagne et le ministère algérien de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique).

Lors de cette réception organisée à la salle de conférences de l’université "Abou Bekr Belkaid" de Tlemcen, le directeur de la formation au ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Noureddine Ghouali a souligné que cet institut d’un haut niveau scientifique constitue un moyen de rapprochement entre les peuples d’Afrique quelque soient leurs langues et leurs cultures.

C’est aussi un rassemblement autour de questions étroites de développement du continent dont celles ayant trait à l’eau, à l’énergie et aux changements climatiques que chaque pays œuvre à maitriser et à promouvoir, tout en rappelant les efforts déployés pour créer cet établissement d’enseignement et de recherche au niveau de l’université de Tlemcen, choisie par l’Union africaine (UA).

Pour sa part, le commissaire des ressources humaines, de la recherche et de la technologie à l’UA, Martial De-Paul Ikounga a déclaré que les étudiants formés à cet institut ont tissé entre eux des liens étroits qui s’étaleront après les études et contribueront à la construction d’un avenir radieux du continent.

Quant à elle, la représentante du ministère allemand de la Coopération économique et du Développement, Schaeffer a estimé que cet institut constitue une véritable plateforme pour l’instauration de bases de la science et de la technologie en Afrique dont plus de la moitié de la population est formée de jeunes de moins de 25 ans considérés comme forces vives du continent, tout en affirmant que l’Allemagne œuvre à soutenir le processus de développement dans de nombreux pays africains.

Cette première promotion ayant achevé son cursus de formation à l’institut par des masters est composée de 26 diplômés représentant 12 pays africains, a indiqué le recteur de l’université "Abou Bekr Belkaid", Pr Mustapha Djaafour, rappelant que l’institut africain ouvert en septembre 2014 à l’université de Tlemcen est spécialisé dans la formation d’experts et de spécialistes africains en eau, énergie et changements climatiques.

L’institut prévoit l’accueil de 80 étudiants d’Afrique cette année, ainsi que l’ouverture de six postes de doctorat, selon le même responsable qui a ajouté que la recherche scientifique sera ouverte après la dotation de l’institut en matériel et équipements nécessaires.

Partager l'article:


Les majors de l’Institut africain de l’énergie, de l’eau et des changements climatiques honorés à Tlemcen

Les articles les plus récents dans News

Les articles les plus populaires