La tomate séchée au soleil : un fort potentiel pour l’export

Jeudi 28 janvier 2016

Le séchage au soleil et à l’air libre des denrées alimentaires est une pratique de conservation très ancienne, simple et naturelle. Les tomates séchées au soleil conservent ses atouts nutritionnels (antioxydant, …), sont de bonne qualité et très appréciées et demandées sur les marchés internationaux. Elles sont utilisées comme ingrédient pour de nombreuses préparations (pizza, sauces, …) ou sont consommées en salade ou accompagnées d’huile d’olive et certaines herbes aromatiques comme entrée.

Dans les pays voisins, tel que la Tunisie, l’activité de séchage de tomate occupe une place importante au niveau de la branche de la transformation de tomate, près de 5000 tonnes séchées ont été exportés vers l’Europe pour l’équivalent de 10 millions d’euros. Malheureusement, cette activité reste très limitée dans notre pays, et ce malgré une production considérable et parfois en surabondance et tout au long de l’année, notamment dans les régions du sud où le potentiel solaire est exceptionnel. Dans certaines régions et faute d’industries de transformation, une bonne partie de la production est perdue sans être exploitée. Si on profite de notre potentiel solaire pour sécher une partie de cette production, l’Algérie peut être un acteur incontournable de l’exportation de tomate particulièrement séchée au soleil. C’est un domaine d’activité créateur d’emplois et de revenus en devise. De par ses traditions culinaires, l’Italie est le plus grand consommateur de tomate séchée dans le Monde. Il est également un important producteur et importateur de tomate séchée.

La production de tomate séchée au soleil est très simple. Pour ce faire, les tomates sont coupées en deux (manuellement ou par une machine automatique) et mises à sécher au soleil en utilisant des filets à mailles fines, placés sur des treillis à un mètre du sol afin de permettre la circulation de l’air et d’empêcher la formation d’humidité due à l’évaporation de l’eau contenue dans les tomates. Différents prototypes de séchoirs solaires avec circulation d’air chaud sont développés au niveau du Centre de Développement des Energies Renouvelables et de ses unités en vue d’accélérer l’opération de séchage et d’améliorer la qualité du produit séchée. Le séchage au soleil est praticable également pour certains fruits et légumes séchés, le piment rouge, l’aubergine, raisin, figue, abricot, prune...

Prof. Noureddine Yassaa, Directeur du CDER

Partager l'article:


La tomate séchée au soleil : un fort potentiel pour l’export

Les articles les plus récents dans News

Les articles les plus populaires