Application RETA : Réglementation Thermique Algérienne

Dimanche 29 novembre 2015

L’Algérie a adopté récemment un nouveau programme national d’efficacité énergétique. A horizon 2030, ce programme devrait permettre à l’Algérie d’économiser 63 millions de tonnes équivalent pétrole (Tep), représentant un gain financier de 42 milliards de dollars. Ce programme, qui sera lancé en 2016, se déploie autour des secteurs de l’industrie, du transport et de l’habitat. Dans le secteur de bâtiment, le programme prévoit l’isolation thermique de 100.000 logements annuellement, avec un engagement financier de l’état qui prendra en charge 80% des surcoûts liés à cette opération.

Depuis plusieurs années, l’Algérie mène une politique d’amélioration de la gestion des ressources énergétiques. Cette politique se décline à travers la loi n°99-09 du 28 juillet 1999 relative à la maîtrise de l’énergie et de ses textes d’application en l’occurrence le décret exécutif n°2000- 90 du 24 avril 2000 portant réglementation thermique dans les bâtiments neufs. L’application de cette réglementation thermique devait aboutir obligatoirement à l’isolation thermique des bâtiments neufs. Malheureusement, au jour d’aujourd’hui cette réglementation n’est toujours pas entrée en vigueur, en raison entre autres de l’inexistence d’organisme devant vérifier son application, mais aussi en raison de l’absence d’outils opérationnels permettant aux bureaux d’études en architectures d’intégrer les exigences de cette réglementation dans la conception des bâtiments.

En 2012, la banque d’Algérie manifeste un intérêt à construire le nouveau siège d’une banque régionale à Batna en intégrant les mesures d’efficacité énergétique. A cet effet, et sous l’égide de l’APRUE, un groupe de travail composé d’experts nationaux appartenant à différentes institutions (Centre de Développement des Energies Renouvelables CDER, Centre National d’Etudes et de Recherches Intégrées du Bâtiment CNERIB) et experts internationaux de la coopération allemande au développement (GIZ) a été créé. Ce groupe de travail devait élaborer un cahier des charges incluant un dispositif d’évaluation qui se devait d’être une référence pour les projets futurs. Au terme du projet, des outils de planification et d’aide à la conception incluant un guide sur les constructions éco-énergétiques en Algérie et un logiciel de calcul thermique nommé CTBAT ont été développés.

Application RETA

Profitant de l’expérience acquise dans le cadre du premier projet, l’équipe du CDER a développé une application baptisée RETA – RÉglementation Thermique Algérienne. L’application est un logiciel libre d’accès qui se présente sous forme d’interface graphique accessible via l’adresse web (http://reta.cder.dz). L’application, qui se veut être un outil d’aide pour les intervenants dans le domaine de la construction, présente à l’utilisateur une interface ergonomique et facile d’utilisation lui permettant de décrire les différents composants d’un bâtiment et d’effectuer les calculs thermiques nécessaires afin de vérifier la conformité du projet vis-à-vis de la réglementation thermique algérienne (DTR C3-2 et DTR C3-4). Comme tout logiciel, l’application RETA sert à éviter à l’utilisateur un calcul fastidieux pouvant engendrer à la fois des erreurs de calcul et une perte de temps.

Khaled IMESSAD

Partager l'article:


Application RETA : Réglementation Thermique Algérienne
Pour vous s'inscrire à la Newsletter veuillez saisir votre adresse e-mail:


Les articles les plus récents dans 5. Application RETA

Les articles les plus populaires