La Direction centrale de l’Intendance : Pourvoyeur permanent des besoins du combattant

Dimanche 8 décembre 2013

La Direction centrale de l’Intendance est chargée de satisfaire les besoins du militaire, des hommes de rang jusqu’au plus haut commandement de l’ANP dans différents domaines grâce aux fonds alimentaires et aux fonds budgétaires alloués à la gestion de l’unité.

Le Haut Commandement a mis à la disposition de la DCI d’énormes moyens concernant les ressources humaines et financières, le budget et les équipements, nécessitant la mise en place de mécanismes d’une gestion rigoureuse, innovante et aguerrie afin de satisfaire aux impératifs de soutien de l’Intendance.

La capacité des armées du monde à assurer leur mission en toutes circonstances, en temps de paix ou de guerre, dépend de la capacité des forces chargées du soutien à assurer ses missions et repose en grande partie sur l’efficacité des structures chargées de l’appui et du soutien multiforme permanent et opportun aux forces amies sur terrain.

Concernant l’ANP, la tâche revient à la Direction centrale de l’Intendance. Cette dernière est en effet chargée du soutien pour l’ensemble des unités et formations de l’ANP et est tenue de satisfaire les besoins du militaire – des hommes de rang jusqu’au plus haut commandement de l’ANP – dans différents domaines grâce aux fonds alimentaires et aux fonds budgétaires alloués à la gestion de l’unité, en plus de l’habillement, des effets de couchage, du campement et de l’ameublement communs à l’ANP ainsi que les denrées, les repas froids, les produits alimentaires périssables, les véhicules de combat, les moyens de camouflage individuels et collectifs, les moyens de protection individuelle et de détection des armes biologiques et chimiques. A ces missions de soutien, la Direction centrale de l’Intendance est chargée aussi, dans le domaine de la gestion et de l’administration militaire, de former le personnel parmi les officiers et sous-officiers appelés à occuper des fonctions de gestion au sein des différentes structures.

La Direction centrale de l’Intendance a enregistré un progrès considérable dans différents domaines que sont l’organisation, la gestion, le développement des ressources humaines, la formation qui intègre comme moyen pédagogique les nouvelles technologies de l’information, la maîtrise des techniques de la qualité des produits destinés à la consommation, la maîtrise du domaine de la recherche et développement, lequel contribue à développer les équipements individuels et collectifs destinés à garantir une totale disponibilité du militaire.

Un parcours et des stations… A l’indépendance, l’arme de l’Intendance a été réorganisée sous forme de structure centrale avec des organes régionaux, chargés de répondre aux besoins des personnels conformément aux estimations établies, concernant notamment les salaires, les indemnisations, les coûts de déplacements et l’appui multiforme apporté aux unités à travers l’ensemble du territoire national.

En 1989, dans le cadre de la restructuration du ministère de la Défense nationale, l’Intendance est affectée au Commandement des Forces Terrestres. En 2002, l’Intendance est de nouveau restructurée et placée sous tutelle de l’état-major de l’ANP. Par cette démarche, elle devient un organisme de soutien et d’appui inter-forces notamment ayant à charge la gestion des crédits alimentaires et du budget consacré à la gestion de l’unité à partir des services financiers vers ses différentes structures.

Depuis 2006, la Direction centrale de l’Intendance relève directement du ministre de la Défense nationale. Son organisation et ses missions ont été redéfinies, ce qui a nécessité un redéploiement des structures de la Direction centrale sur le plan organisationnel lui permettant d’assurer en permanence ses nouvelles missions.

Le Commandement a mis à la disposition de cette structure, à l’instar des autres structures, d’énormes moyens concernant les ressources humaines et financières, le budget et les équipements, nécessitant la mise en place de mécanismes d’une gestion rigoureuse, innovante et aguerrie afin de satisfaire aux impératifs de soutien de l’Intendance.

Une bonne gestion dépend d’une bonne formation

Grâce à la stratégie de formation adoptée par le Haut Commandement de l’ANP, la Direction centrale de l’Intendance a pu former des cadres de haut niveau contribuant énormément à un contrôle et à une gestion rationnelle des moyens humains et matériels mis à la disposition des unités de l’ANP.

La Direction centrale de l’Intendance compte trois écoles, au premier rang desquelles l’Ecole supérieure de l’Administration qui forme des élèves-officiers de carrière, (sur la base du système LMD), pour l’obtention d’une licence en « administration militaire », spécialité « gestion », ainsi qu’en sciences économiques, gestion et sciences commerciales. Elle organise au profit des officiers en administration militaire, un stage de perfectionnement toujours en administration militaire.

La formation bénéficie d’un grand intérêt et la Direction veille à s’adapter à l’évolution que connaissent les différentes formations de l’ANP. Ainsi, l’Ecole d’application de l’Administration militaire a été promue, le 9 février 2009, en école supérieure. Le système de formation LMD y a été intégré sous la double tutelle des ministères de la Défense nationale et celui de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique.

D’autre part, l’Ecole des sous–officiers de l’Intendance propose une formation en administration militaire pour les sous-officiers contractuels et une formation en perfectionnement pour les sous-officiers d’active dans les différentes spécialités telles que le secrétariat, les ressources humaines, les budget et finances, l’approvisionnement et la gestion.

Pour sa part, le Centre de formation technique de l’Intendance se spécialise dans la formation des sous-officiers contractuels dans les spécialités comme : chaud et froid, couture, hôtellerie, restauration et boulangerie. Pour les sous-officiers d’active, il dispense des sessions de perfectionnement technique en chaud, froid et hôtellerie. Le Centre forme les élèves gradés contractuels dans divers métiers (secrétariat, magasinier, cordonnier, boulanger, serveur, aide-cuisinier, boucher, coiffeur, blanchisseur, couturier, agent qualifié en chaud et froid. Une formation est également dispensée aux djounoud contractuels.

A l’instar des autres écoles militaires, celles relevant de la Direction centrale de l’Intendance ont adopté des méthodes d’enseignement modernes.

L’enseignement assisté par ordinateur et l’anglais occupent une place importante dans les programmes de formation, de même qu’un ensemble de moyens et d’équipements pédagogiques ont été acquis pour renforcer le domaine de la formation de manière à être au diapason des développements que connait l’arme de l’Intendance. Ces écoles disposent désormais d’une importante base pédagogique permettant aux élèves et stagiaires de mieux assimiler les connaissances et les sciences liées à l’arme de l’Intendance.

La maîtrise des outils de recherche et développement

La Direction centrale de l’Intendance dispose de structures secondant le domaine de la recherche-développement, de l’innovation et de l’expérimentation.

A leur tête, l’Unité de recherche et développement de l’Intendance. Il s’agit d’un organisme scientifique et technique créé en octobre 2005 avec pour mission l’exécution et le suivi de la recherche appliquée concernant tous les domaines de l’Intendance afin d’assurer les meilleures conditions pour les militaires aussi bien en temps de paix qu’en temps de guerre.

Les axes de recherche touchent différents domaines liés à l’alimentation et aux technologies alimentaires. Le but est de les améliorer et de veiller à la salubrité des produits, de faire en sorte qu’ils soient adaptés à toutes les missions et assurer leur disponibilité à l’élément même dans les conditions les plus extrêmes. Il est question également de développer continuellement la qualité de l’habillement, des effets de protection individuelle et de campement afin d’améliorer le niveau de protection du militaire dans des conditions naturelles et climatiques difficiles. Le troisième domaine concerne le développement des équipements et des technologies de cuisson, de conservation et d’hygiène afin d’accroitre leur efficacité et d’améliorer leurs caractéristiques techniques et tactiques lors de l’exécution des missions de combat.

Cette unité contribue à l’exploitation du matériel de l’Intendance en campagne et à la recherche des moyens d’énergies renouvelables pour rer plus d’autonomie aux équipements et les adapter aux conditions géographiques et climatiques.

Le directeur de l’Unité de recherche et développement de l’Intendance souligne que des projets de recherche sont officiellement programmés, il s’agit de sept projets de recherche pour lesquels le Haut-Commandement a donné son accord. Le premier de ces projets concerne un nouveau type de textile pour les parkas et les uniformes qui ont été expérimentés et les résultats ont été probants. Le deuxième projet porte sur une tenue de sortie pouvant être portée été comme hiver.

Concernant l’alimentation, de nouvelles techniques d’analyse ont été développées pour permettre de détecter les produits alimentaires traités avec les rayons. Une équipe de recherche travaille sur un projet de préparation d’une ration de survie qui sera intégrée, pour la première fois, dans la ration du combattant.

D’un autre côté, des projets de recherche portant sur les équipements propres à l’Intendance et concernant l’adaptation des énergies renouvelables aux moyens lourds de l’Intendance, sont programmés de même que d’autres projets de recherche prospectifs toujours liés à l’arme de l’Intendance. Le directeur de l’Unité de recherche et développement affirme que la coopération est très importante dans le domaine de la recherche.

Aussi, l’unité a noué des relations de coopération avec les centres de recherche des universités civiles ou des écoles militaires.

De son côté, le Laboratoire central de l’Intendance participe également à la recherche en tant que structure chargée du contrôle de la qualité des produits réalisés par la Direction centrale de l’Intendance dont divers produits alimentaires et leur emballage, les textiles et cuirs, eau potable… Le laboratoire réalise des analyses physicochimiques et microbiologiques et recherche les substances toxiques et radioactives dans les produits alimentaires. Il contrôle la salubrité des aliments pendant tout le processus de fabrication et de stockage.

La généralisation de l’utilisation des systèmes de gestion informatique

La Direction centrale de l’Intendance s’appuie sur ses compétences humaines et matérielles chargées de développer des systèmes de gestion informatique de l’Intendance facilitant la numérisation des procédés. Ces systèmes sont répartis sur différents niveaux. Au niveau central, on trouve le système de gestion informatique de chiffrage et le système de gestion informatique du soutien de l’Intendance qui comprend l’habillement, le campement, l’ameublement, la plateforme de table de bord et le système d’information géographique des ressources hydriques.

Le système de gestion informatique de chiffrage permet aux techniciens du Laboratoire central et aux laboratoires et établissements régionaux d’avoir une banque de données riche en informations.

De même, il est question du système de gestion informatique du soutien qui permet aux différentes missions liées à l’habillement, campement et carburant d’être assumées en temps opportun.

Le développement que connait le domaine de l’informatique concernant les structures de la formation est l’un des aspects sur lequel les différentes écoles de l’ANP se sont appuyées à travers une plateforme de formation à distance, un système de gestion informatique destiné aux élèves, une plateforme de numérisation du champ de bataille et une plateforme des procédés de gestion propre à l’Intendance. A titre d’exemple, la plateforme de la formation à distance, qui se distingue par l’interactivité, contribue à développer les capacités scientifiques des élèves. La plateforme est abritée par le réseau intranet de l’ANP.

Au niveau régional, différents systèmes liés aux domaines de l’Intendance avec ses différentes composantes ont été développés, à l’instar du système de gestion informatique de la maintenance, qui est au stade de l’expérimentation dans nombre d’établissements de l’Intendance.

Contribution au renforcement du lien armée/nation

L’Algérie est exposée aux phénomènes naturels occasionnant des dégâts matériels et des pertes humaines considérables. Aussi, a-t-elle pour souci de se préparer à agir avec efficacité afin de faire face à ces catastrophes. Notre pays a connu par le passé plusieurs catastrophes naturelles à l’exemple des séismes qui ont frappé El Asnam (Chlef) et Boumerdès ainsi que les inondations de Bab El Oued, Béchar, El Bayadh et Ghardaïa. Lors de ces situations, l’ANP, de par les moyens matériels et humains dont elle dispose, a démontré une disponibilité à toute épreuve et sa capacité à gérer ces catastrophes par le biais de ses différentes unités qui sont sur les lieux aux premières heures de la catastrophe pour porter secours aux populations sinistrées, à l’image de la Direction centrale de l’Intendance qui représente l’une des principales structures de soutien et d’appui aux forces armées.

La mission de logistique assignée à la Direction centrale de l’Intendance, qui est étroitement liée aux besoins du citoyen, exige de ses unités et de ses services une présence rapide sur le lieu de la catastrophe afin d’aider et de secourir les sinistrés et leur fournir les moyens nécessaires et ce, en s’appuyant sur des capacités humaines spécialisées et qualifiées pour ce genre de circonstances. Elle assure également les équipements, le matériel de campement et de couchage dont disposent les établissements régionaux de l’Intendance au niveau des différentes régions militaires, en plus des plates-formes de soutien logistique destinées à cet effet. Lors des inondations de Ghardaïa (2008), les unités de la Direction centrale de l’Intendance se sont mobilisées, à l’instar des autres directions, pour apporter aide et soutien. Un espace a été aménagé pour collecter les aides et les acheminer vers Ghardaïa.

Des pompes d’eau et deux boulangeries de campagne, offrant à elles seules 5 000 pains par jour, ont été fournies ainsi que des ravitaillements alimentaires, des tentes et des matelas.

Enfin, des emplacements ont été aménagés pour installer des camps destinés à héberger les sinistrés lors des inondations qui ont touché les localités de Béchar, Tiaret, Saïda et Naâma. Les unités de la Direction ont également pris part aux opérations de secours dans les zones montagneuses du nord frappées par les perturbations climatiques et les intempéries. Ce soutien, à l’instar des contributions des autres structures militaires, ne peut que contribuer à la consolidation du lien Armée-Nation.

B. Amiour,El-Djeich

Partager l'article:


La Direction centrale de l’Intendance : Pourvoyeur permanent des besoins du combattant

Les articles les plus récents dans News

Les articles les plus populaires