Un été 2013 sans délestage d’électricité

Samedi 23 mars 2013

A la faveur de la mise en production de 2.800 MW supplémentaires qui devraient couvrir la demande grandissante en cette énergie, le ministre de l’Energie et des Mines, Youcef Yousfi, a promis jeudi à l’Assemblée populaire nationale (APN) un été sans délestage d’électricité.

Les délestages auxquels a recouru en 2012 le groupe Sonelgaz, notamment dans le sud-est du pays et qui étaient à l’origine d’une vague de protestations dans cette région, "ne se reproduiront pas cet été grâce à ces nouvelles capacités qui représentent", selon M. Yousfi, une évolution de 20% en terme de production par rapport à l’année précédente.

Le retard enregistré en 2012 dans la mise en service de deux lignes névralgiques de très haute tension Msila-Barika et Ain Djasser-Barika a mis en difficulté l’approvisionnement de toute cette région contraignant l’Opérateur système à mettre en oeuvre un délestage volontaire "tournant et maîtrisé" pour éviter un black-out de toute la région sud-est du pays notamment à Biskra, El Oued et Touggourt.

M. Yousfi a reconnu effectivement devant les parlementaires qui l’ont interpellé sur ce problème que ces trois wilayas ont connu des difficultés d’alimentation durant l’été passé, dues essentiellement à un déséquilibre entre l’offre et la demande.

Il a annoncé dans la foulée un programme de réalisation de 12.000 MW d’ici à 2017, dont les travaux démarreront cette année. Chaque 1.000 MW coûtera un milliard de dollars d’investissement, selon lui.

Le ministre n’a pas manqué au cours de son passage à l’APN d’évoquer les contraintes de son secteur à assurer une distribution adéquate de l’électricité dans toutes les régions du pays en raison de la demande croissante durant les périodes de pic de consommation.

Il a précisé que les coupures répétitives de l’électricité enregistrées en 2012 sont le résultat d’une demande qui a progressé de 18% par rapport à 2011. En dépit de la mise en service de 2.000 MW entre 2009 et 2011, le déséquilibre entre l’offre et la demande de l’électricité n’a pas été atténué, relève-t-il.

Les problèmes d’opposition par les particuliers au passage des lignes électriques sur leurs terrains et les difficultés d’accès aux assiettes foncières, même petites, pour l’installation des postes transformateurs ont freiné les programmes de distribution et de transport de l’électricité, a expliqué le ministre.

Le programme arrêté par le secteur de l’énergie prévoit l’installation de 6.000 postes transformateurs.

Partager l'article:


Un été 2013 sans délestage d’électricité

Les articles les plus récents dans News

Les articles les plus populaires