Lancement de la fermeture progressive de la décharge d’Ouled Fayet

Dimanche 17 mars 2013

Le ministre de l’Aménagement du territoire, de l’environnement et de la ville, Amara Benyounes, a lancé dimanche le chantier de fermeture progressive de la décharge d’Ouled Fayet (Alger) et sa réhabilitation en une aire de plaisance. Prévu sur une durée de 20 mois et d’un coût global de 1,9 milliard DA, le projet a été confié à un groupement d’entreprises algéro-espagnol (Amenhyd et Impulsa). Il s’agit d’une fermeture progressive du site avec le même procédé qui a été suivi dans la fermeture de celui d’Oued Smar, et dont les travaux consistent notamment en la réalisation de 59 puits mixtes d’extraction des biogaz lixiviats et leur raccordement à deux stations de traitement des lixiviats et des biogaz, selon les explications fournies au ministre par le directeur de l’environnement de la wilaya d’Alger, Messaoud Tebani Les travaux comportent aussi l’aménagement du site avec voie de circulation et son verdissement ainsi que sa transformation en une aire de plaisance.

"C’est une fermeture progressive à cause de considérations techniques qui nous poussent à laisser ce site recevoir encore les déchets ménagers", a déclaré M. Benyounes à la presse, assurant que "d’ici quelques mois, toutes les nuisances, notamment les odeurs et les fumées, vont complètement disparaître".

"D’ici l’été prochain, les habitants d’Ouled Fayet et de Baba Hassen vont pouvoir respirer de l’air sain et dans 20 mois, il y aura, au niveau de ce site, un parc urbain qui sera rattaché à celui des Grands vents", a expliqué le ministre.

M. Benyounes a annoncé, dans le même contexte, que le parc des Grands vents sera "très prochainement" ouvert, auquel sera rattaché celui d’Ouled Fayet.

Par ailleurs, le ministre a mis en exergue la nécessité de confier la gestion des centres d’enfouissement techniques (CET) à des professionnels, à travers notamment le recours à des partenariats avec des entreprises étrangères spécialisées "pour éviter à l’avenir des catastrophes écologiques à l’image de la décharge d’Ouled Fayet".

Il a indiqué que les CET de Hamici (ouest d’Alger) et ceux de Corso et de Reghaia (est d’Alger) vont régler le problème de la gestion des déchets ménagers au niveau de la capitale, rappelant également la décision de doter Alger d’un incinérateur au même titre que toutes les wilayas du pays.

Partager l'article:


Lancement de la fermeture progressive de la décharge d’Ouled Fayet

Les articles les plus récents dans News

Les articles les plus populaires