Le solaire au secours de la sécurité routière

Vendredi 20 juillet 2012

Solarvie et Solec, des micro-entreprises innovantes en énergie solaire (Ph. N.Rondeleux)

Plusieurs sociétés exerçant dans les énergies renouvelables ont exposé leurs produits dans le cadre du forum national sur les métiers verts organisé au début du mois de juin par la direction de l’environnement d’Aïn Temouchent. Outre les traditionnels panneaux solaires, des éléments de la signalisation routière et des lampadaires ont éveillé la curiosité des visiteurs. Utiliser l’énergie solaire pour éclairer les routes et les villes. C’est la mission que s’est fixée la micro-entreprise eurl Solarvie installée à Sidi Bel Abbès.

Avec son grand écran et ses drôles de produits, le stand énergie solaire représenté par Solarvie et Solec, attire tout de suite l’attention parmi les exposants présents au forum national sur les métiers verts qui s’est déroulé mardi dans l’enceinte du centre universitaire d’Aïn Temouchent. Avec patience et amabilité, Amine Rabehi, le jeune fondateur de l’eurl Solarvie, explique les activités de son entreprise créée en 2005.

Récemment, Solarvie s’est lancée dans la signalisation routière à base d’énergie solaire. Un système simple et efficace puisqu’il participe aussi à la sécurité des automobilistes.

Plot lumineux fonctionnant à énergie solaire

Autre domaine d’activité, l’éclairage public à base d’énergie solaire

L’électrification des foyers ruraux dans la steppe

Solarvie réalise aussi des installations d’électrification dans les zones steppiques et sahariennes. Lancées par le ministère de l’agriculture et financées à 100% par l’Etat, ces missions s’inscrivent dans le programme de lutte contre la désertification destiné à améliorer la qualité de vie de la population et à éviter l’exode rural. Amine Sabehi détaille la mise en place du dispositif.

Installation d'une mini-centrale solaire dans la steppe (Ph. Solarvie)

Si les employés de Solarvie apportent l’électricité, ils apprennent aussi beaucoup de ces moments de rencontres et de partages avec ces population rurales, nomades pour certaines, isolées pour la plupart. Amine Sabehi raconte une de ses aventures marquantes avec un père de famille vivant au milieu d’une sebkha.

Nejma Rondeleux, Maghreb Emergent

Partager l'article:


Le solaire au secours de la sécurité routière
Pour vous s'inscrire à la Newsletter veuillez saisir votre adresse e-mail:


Les articles les plus récents dans News

Les articles les plus populaires